Le vieil homme et la guerre - John Scalzi

En bref:

John Perry a soixante-quinze ans lorsqu'il met sa femme en terre. Ses enfants ont bien grandi et ont eu à leur tour de beaux enfants. Il ne s'offre donc plus à lui qu'un bien étrange choix: finir ses vieux jours perclus de douleurs et peu à peu oublié de tous ou alors s'engager. Et puis après tout, pourquoi pas ? Que deviennent tous ces retraités qui ont signés avant lui ? Quels secrets cache l'Union de Défense Coloniale afin d'assurer notre sécurité dans un univers dont les nombreux occupants ne nous veulent pas que du bien ? Et puis si vous survivez aux dix années de service, vous avez le droit de vous établir dans une nouvelle colonie.

 

En détail:

Ce roman de John Scalzi démarre au quart de tour et passe ensuite à l'hyperpropulsion afin de nous projeter en plein milieu d'un conflit intersidéral. On se doute bien que l'UDC n'envoie pas des grabataires au front, et on se délecte de l'ébahissement de John Perry lorsqu'il découvre enfin le pot-aux-roses. Les brigades fantômes nous font découvrir une autre vision de la guerre. Enfin, Zoé nous raconte comment elle a vécu l'intrigue ayant eu lieu dans La dernière colonie. John Scalzi arrive à transmettre la personnalité du protagoniste à chaque phrase, dans le style autant que dans la narration. Il ne nous raconte pas une histoire. Nous la vivons. Cette petite série qui se voulait sans prétention se révêle sous nos yeux être une oeuvre parfaitement orchestrée.

 

Bérenger.

John Scalzi L'Atalante Le vieil homme et la guerre

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau