Latium, Romain Lacuzeau

Latium 1

C'est une histoire banale:

Celle d'une princesse qui attend le retour de son chevalier servant . Le jour où elle reçoit un message semblant indiquer son arrivé, d'odieux barbares viennent la violenter. Un vieil ami bien disposé  viendra-t'il la secourir de cet assaut brutal ?

Pour être tout à fait honnète, il faut quand même préciser que  la princesse est en fait une intelligence artificielle immortelle, métamorphosée en immense nef de guerre interstellaire,et que son chevalier n'est autre que l'Homme qui a pourtant succombé des siècles auparavant à la mystérieuse Hécatombe. Ha ! Et les barbares font partis d'una race extraterrestre décidée à envahir et éradiquer ce qu'il reste du dominion humain.

 

Traitée avec brio:

Ce premier tome est comme un excellent film du temps où ces derniers ne durait pas plus d'une heure et demie. Je m'explique:

Une intrigue prenante permettant d'inclure tous types de public, des personnages attachants mais complexes et une force d'opposition franche mais retorse.

Une unité d'action avec juste ce qu'il faut de digressions pour la rendre crédible et allant de soi.

Une unité de temps qui nous permet d'envisager la longévité de dieux immortels à l'aune d'une aventure pourtant vécu par des créatures éphémères.

Autour d'une intrigue classique, Romain Lucazeau bâti un véritable univers propice à l'exploration et au questionnement: la volonté, le désir, les obligations, la construction d'une identité mais aussi le devoir, la morale et la mort d'un autre être pensant.

Sur fond de bataille spatiale dantesque et de destruction massive la vraie scène se trouve bien dans les tourments intérieurs des protagonistes de cette pièce futuriste au doux motifs antiques.

La capacité à décrire de façon claire un état d'esprit, une humeur ou encore une volonté d'agir n'est pas rare au sein d'une histoire. Y arriver en peu de mots, choisis et pertinents, voilà qui n'est pas commun ! Et c'est cette performance que Romain Lucazeau nous offre. Le fait que l'auteur soit agrégé de philosphie doit y être pour beaucoup mais rassurez-vous, son raisonnement et ses réflexions sont parfaitement accessibles et compréhensibles. il nous donne le mot parfait pour transcrire une pensée et cela met à notre portée la psychée robotique. C'est un véritable exercice de style qui transpire tout au long du récit.

 

Anecdote rigolote: n'hésitez pas à vous munir d'un dictionnaire ! En effet, les définitions exactes de certains termes employés vous permettront de profiter pleinement de l'expérience. Ca diversifie notre vocabulaire et nous permettra, peut-être, de battre papi et mamie au Scrabble !

Bérenger

Denoël Lunes d'encre Latium Romain Lacuzeau

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau