Science-Fiction

Ou comment envisager l'évolution de l'humanité et les conséquences de ses progrès scientifiques.

1984 - George Orwell

1984

La guerre c'est la paix

On ne présente plus 1984, le grand classique du roman d'anticipation écrit par George Orwell et publié en 1949.
Peu après la sortie de la seconde guerre mondiale, l'auteur anglais imagine un monde basé sur le notre mais où regne trois superpuissances : L'Eurasia, l'Océania et l'Estasia.
Chacune de ces puissances fait la guerre à l'autre au gré d'alliances qui se font et se défont. Pourtant tout est fait pour que personne ne perde.

La liberté c'est l'esclavage

En Océania, les hommes sont soumis au Parti et sa figure représentative, Big Brother, un visage d'homme moustachu. Le contrôle de la population se fait par des télé-écrans auxquels il est impossible d'échapper. Sans en dire trop, George Orwell construit un monde où l'Etat contrôle la pensée et le présent, trafique le passé et empêche tout futur. Ce genre de contrôle résonne alors avec des épisodes difficiles de l'Histoire mais aussi avec certains dangers que présente le futur. 

L'ignorance c'est la force

Si le texte est court (environ 300 pages en poche), le contenu est dense. Sobrement écrit, il prend par moment la forme de l'essai. George Orwell passe beaucoup de temps à faire des descriptions des codes de ce monde. On soulignera aussi l'inventivité de l'auteur qui outre la création d'un personnage mondialement connu (Big Brother) a aussi créé un nouveau langage, le novlang avec ses mots valises comme miniver (Ministère de la Vérité) ou doublepensée.

Ainsi 1984 est un roman majeur, indispensable.

Clément

 

La porte des mondes - Robert Silverberg

LaportedesmondesImaginez seulement:

Et si la grande peste noire de 1348 n'avait pas ravagé le quart mais les trois quarts de la population européenne ? Qui aurait pu stopper l'empire Ottoman dans ses vélléités de conquête ? Et si le nouveau monde n'avait été découvert que cent ans plus tard ? Les empires Aztèque et Inca auraient-ils eu la technologie pour repousser les envahisseurs ?

Au début des années 1960, l'ère de la vapeur venant tout juste de débuter, un jeune anglais fougueux et ambitieux va quitter son Angleterre natale et embarquer pour les Hespérides en quête de gloire et de reconnaissance.

 

Vivez le:

Robert Silverberg est le maitre de cette uchronie qui inverse purement et génialement les pôles du pouvoir politique du monde tel que nous le connaissons.

Au fil de ce roman d'apprentissage, écrit dans un style très classique (on dirait aujourd'hui "vintage"), l'auteur nous renvoie à nos propres premières expériences: quitter le nid familial, voyager à l'étranger, la peur, l'amitié, la passion, l'échec ou encore l'amour. Le héros est suffisamment résiliant pour nous faire découvrir une bonne partie de ce monde qui aurait pu être.

Plus qu'un roman d'apprentissage, c'est surtout un récit de voyage que le héros rédige à notre attention. Les déserts arides du Mexique, les étendues glacées des plaines d'Amérique du Nord ou encore la chaleur torride des empires Africains et l'ambiance froide et humide des états Teutoniques.

Un singulier voyage au sein d'un monde extraordinairement proche et pourtant si étranger; qui refuserait une expédition pareille ?

Mnémos nous propose ici une édition intégrale, regoupant les trois autres romans prenant place dans cet univers alternatif, faisant de cet ouvrage un véritable classique de la science-fiction.

 

Bérenger

Il est difficile d'être un dieu - Arkadi et Boris Strougatski

IlestdifficiledetreundieuLe voile se lève:

La planète Ankar sombre, doucement mais surement, dans l'obscurantisme. Dans cette société semi-féodale, les intellectuels sont persécutés comme les sorciers durant l'Inquisition espagnole ou les juifs durant l'Allemagne nazie. C'est donc avec le plus grand intérêt que l'Institut d'Histoire Expérimentale de la Terre envoie des observateurs. Interdiction formelle pour ces Terriens tout-puissant d'infléchir la course des évènements.

Mais entre la formation et la violence des faits, le jeune Roumata aura bien du mal à résister à la tentation de se mêler à la misère des mortels...

 

Et les acteurs se mettent à jouer:

Assez fouillé, parfois sybillin, ce livre debute in medias res vous demandera souvent de créer vos propres liens, explications ou justifications au bon déroulé de l'intrigue.

Les traumatismes et les questionnements du jeune "dieu" sont exposés, c'est l'intérêt de ce roman, mais rarement les causes qui les ont créées. Tout est suggéré, parfois trop à mon goût, et l'on se rend vite compte que c'est le lecteur qui construit sa propre vision du récit: ce qu'il aurait fait, comment il l'aurait fait.

Le final arrive de façon grossière et trop rapide: à croire que les auteurs avaient une limite de pages à ne pas dépasser.

Tout cela a donc un arrière goût d'insatisfaction, de manque.

Mais il se peut aussi, voir certainement, que je sois complètement passé à côté ! Alors n'hésitez pas à laisser votre commentaire...

 

Bérenger

Le vivant - Anna Starobinets

LeVivantIncarnation précédente:
"Le Vivant est immuable et il compte 3 milliards d'individus".
Dans ce futur lointain, où tous le humains sont connectés à un réseau commun via des implants, la mort n'existe pas.
Dès qu'un individu est "mis en pause", le Vivant fait réapparaitre son code génétique dans un nouveau corps.
Un jour pourtant, l'impensable se produit: un homme nait. Sans code et sans patrimoine il va chercher sa voie... Et on l'appellera Zéro.

Incode actuel:
Roman d'anticipation par excellence, Anna Starobinets nous livre ici une version moderne de 1984 et Le meilleur des mondes.
Le rythme d'énonciation nous permet de nous immerger dans cette culture ultra-connectée et d'en apercevoir les dérives, tels les "premières strates" que nous sommes encore.
En plus de cette réflexion sur la globalisation des moyens de communications et l'évolution de nos rapports à l'autre via ces nouveaux réseaux d'intéraction qui redéfinissent doucement la notion de "vie privée", cette auteure phare de la jeune génération russe nous dresse un beau portrait de l'éternel combat entre l'inné et l'acquis.
Enfin, elle soupoudre le tout d'un brin de politique et de pouvoir absolu qui lui permettent définitivement d'entrer dans le cercle très fermé des plus grands: comme Orwel et Huxley.

Bérenger

Les enfants du Léthé - Christian Léourier

Cycle Lanmeur 2Le Rassemblement se poursuit:
Planête bagne, peuplée d'oiseaux messagers des ancêtres ou encore refuge souterrain pour troglodytes albinos...
Lanmeur n'en a pas fini de rassembler l'humanité dispersée aux confins des étoiles !
Surtout si la drogue, les velléités de révoltes et la planête elle-même s'opposent à cet embrigadement forcé.

Avec quelques cahots en coulisse:
De la soumission à l'opression, de la révolte à la domination.
Des sentiments forts martelés par des situations terribles.
Des valeurs qui s'entrechoquent et des consciences qui se découvrent, bien malgré elles, prètent à faire des compromis.
Dans ce 2e tome de son cycle de Lanmeur, Christian Léourier nous emporte encore plus loin dans son espace gigantesque afin de mettre en lumière, presque avec tendresse, le potentiel infini de l'être humain.
Il expose dans l'intimité de ses personnages le pire sadisme, la plus froide des résolutions comme le plus farouche désir de vivre.
Jouant avec les échelles, il nous propose de grands sentiments appliqués à des êtres simples qui se trouvent pourtant avoir la responsabilité de millions de personnes: vertigineux !

Bérenger

×