Science-Fiction

Ou comment envisager l'évolution de l'humanité et les conséquences de ses progrès scientifiques.

Latium, Romain Lacuzeau

Latium 1

C'est une histoire banale:

Celle d'une princesse qui attend le retour de son chevalier servant . Le jour où elle reçoit un message semblant indiquer son arrivé, d'odieux barbares viennent la violenter. Un vieil ami bien disposé  viendra-t'il la secourir de cet assaut brutal ?

Pour être tout à fait honnète, il faut quand même préciser que  la princesse est en fait une intelligence artificielle immortelle, métamorphosée en immense nef de guerre interstellaire,et que son chevalier n'est autre que l'Homme qui a pourtant succombé des siècles auparavant à la mystérieuse Hécatombe. Ha ! Et les barbares font partis d'una race extraterrestre décidée à envahir et éradiquer ce qu'il reste du dominion humain.

 

Traitée avec brio:

Ce premier tome est comme un excellent film du temps où ces derniers ne durait pas plus d'une heure et demie. Je m'explique:

Une intrigue prenante permettant d'inclure tous types de public, des personnages attachants mais complexes et une force d'opposition franche mais retorse.

Une unité d'action avec juste ce qu'il faut de digressions pour la rendre crédible et allant de soi.

Une unité de temps qui nous permet d'envisager la longévité de dieux immortels à l'aune d'une aventure pourtant vécu par des créatures éphémères.

Autour d'une intrigue classique, Romain Lucazeau bâti un véritable univers propice à l'exploration et au questionnement: la volonté, le désir, les obligations, la construction d'une identité mais aussi le devoir, la morale et la mort d'un autre être pensant.

Sur fond de bataille spatiale dantesque et de destruction massive la vraie scène se trouve bien dans les tourments intérieurs des protagonistes de cette pièce futuriste au doux motifs antiques.

La capacité à décrire de façon claire un état d'esprit, une humeur ou encore une volonté d'agir n'est pas rare au sein d'une histoire. Y arriver en peu de mots, choisis et pertinents, voilà qui n'est pas commun ! Et c'est cette performance que Romain Lucazeau nous offre. Le fait que l'auteur soit agrégé de philosphie doit y être pour beaucoup mais rassurez-vous, son raisonnement et ses réflexions sont parfaitement accessibles et compréhensibles. il nous donne le mot parfait pour transcrire une pensée et cela met à notre portée la psychée robotique. C'est un véritable exercice de style qui transpire tout au long du récit.

 

Anecdote rigolote: n'hésitez pas à vous munir d'un dictionnaire ! En effet, les définitions exactes de certains termes employés vous permettront de profiter pleinement de l'expérience. Ca diversifie notre vocabulaire et nous permettra, peut-être, de battre papi et mamie au Scrabble !

Bérenger

Infinités - Vandana Singh

Inifinites

Voyagez léger:
Une vision autochtone de l'Inde au travers de 10 nouvelles: venez découvrir l'intimité de la vie des femmes indiennes, entre envie de modernité et carcan traditionnel.
Un monde s'ouvre à vous, gorgé de futurs mirifiques et de passés fantastiques.

Voyagez bien équipé:
Vandana Singh nous livre une version de la féminité indienne plus proche du journal de 20h que des films bollywoodiens.
Certaines anecdotes, ou détails en filigranes, vous mettrons très mal à l'aise tandis que ces situations sont visiblement monnaie courante là-bas !
Cela aurait pu devenir rébarbatif à force, mais l'auteure revient habilement à la science-fiction et au fantastique sur une bonne part de ses histoires.
Mention spéciale pour "Soif", alliage parfait entre vie moderne et légendes passées.

Bérenger

Wild Cards (vol.1) - George R.R. Martin

Wildcards 1

Les cartes sont distribuées:
En 1946, un virus extraterrestre tue 90% de la population humaine.
Parmis les survivants, l'immense majorité subit des mutations délétères mais quelques élus y gagnent des pouvoirs surnaturels.
Le monde des super-héros vient de naitre ! Mais celui des supers-vilains aussi...

Quelle est votre main ?
Adorant les écrits de George, et ayant lu quelques uns de ses récits, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir une saga de science-fiction dont il est l'instigateur !
M'attendant à une histoire aussi épique que celle du Trone de Fer, mon enthousiasme fut un brin douché en comprenant que Wild Cards est un recueil d'histoires ayant dans l'univers fabriqué par George.
C'est donc avec circonspection que j'ai découvert les excellents textes de ces auteurs qui m'étaient inconnnus (Zelazny faisant exception).
Et ça tient sacrément bien debout ! Les auteurs se renvoie le monde et tels de brillants artistes lors d'un "jam",leurs lecteurs sont conquis.
Vivement la suite !

Bérenger

1984 - George Orwell

1984

La guerre c'est la paix

On ne présente plus 1984, le grand classique du roman d'anticipation écrit par George Orwell et publié en 1949.
Peu après la sortie de la seconde guerre mondiale, l'auteur anglais imagine un monde basé sur le notre mais où regne trois superpuissances : L'Eurasia, l'Océania et l'Estasia.
Chacune de ces puissances fait la guerre à l'autre au gré d'alliances qui se font et se défont. Pourtant tout est fait pour que personne ne perde.

La liberté c'est l'esclavage

En Océania, les hommes sont soumis au Parti et sa figure représentative, Big Brother, un visage d'homme moustachu. Le contrôle de la population se fait par des télé-écrans auxquels il est impossible d'échapper. Sans en dire trop, George Orwell construit un monde où l'Etat contrôle la pensée et le présent, trafique le passé et empêche tout futur. Ce genre de contrôle résonne alors avec des épisodes difficiles de l'Histoire mais aussi avec certains dangers que présente le futur. 

L'ignorance c'est la force

Si le texte est court (environ 300 pages en poche), le contenu est dense. Sobrement écrit, il prend par moment la forme de l'essai. George Orwell passe beaucoup de temps à faire des descriptions des codes de ce monde. On soulignera aussi l'inventivité de l'auteur qui outre la création d'un personnage mondialement connu (Big Brother) a aussi créé un nouveau langage, le novlang avec ses mots valises comme miniver (Ministère de la Vérité) ou doublepensée.

Ainsi 1984 est un roman majeur, indispensable.

Clément

 

La porte des mondes - Robert Silverberg

LaportedesmondesImaginez seulement:

Et si la grande peste noire de 1348 n'avait pas ravagé le quart mais les trois quarts de la population européenne ? Qui aurait pu stopper l'empire Ottoman dans ses vélléités de conquête ? Et si le nouveau monde n'avait été découvert que cent ans plus tard ? Les empires Aztèque et Inca auraient-ils eu la technologie pour repousser les envahisseurs ?

Au début des années 1960, l'ère de la vapeur venant tout juste de débuter, un jeune anglais fougueux et ambitieux va quitter son Angleterre natale et embarquer pour les Hespérides en quête de gloire et de reconnaissance.

 

Vivez le:

Robert Silverberg est le maitre de cette uchronie qui inverse purement et génialement les pôles du pouvoir politique du monde tel que nous le connaissons.

Au fil de ce roman d'apprentissage, écrit dans un style très classique (on dirait aujourd'hui "vintage"), l'auteur nous renvoie à nos propres premières expériences: quitter le nid familial, voyager à l'étranger, la peur, l'amitié, la passion, l'échec ou encore l'amour. Le héros est suffisamment résiliant pour nous faire découvrir une bonne partie de ce monde qui aurait pu être.

Plus qu'un roman d'apprentissage, c'est surtout un récit de voyage que le héros rédige à notre attention. Les déserts arides du Mexique, les étendues glacées des plaines d'Amérique du Nord ou encore la chaleur torride des empires Africains et l'ambiance froide et humide des états Teutoniques.

Un singulier voyage au sein d'un monde extraordinairement proche et pourtant si étranger; qui refuserait une expédition pareille ?

Mnémos nous propose ici une édition intégrale, regoupant les trois autres romans prenant place dans cet univers alternatif, faisant de cet ouvrage un véritable classique de la science-fiction.

 

Bérenger