Fantasy

Qu'elle soit : light, dark ou heroic, la "fantasy" nous révèle ses univers riches d'aventures, de magie et de passions.

Le chevalier oublié - Kervarec'h

LechevalieroublieIl y a fort longtemps:

Le chevalier de Saint Ours est investit d'une bien étrange mission par Bertrand du Guesclin.

Mais qui est ce mystérieux chevalier de Saint Ours ? Ne payant pas de mine, pour ne pas dire pouilleux et repoussant de crasse, il reçoit néanmoins à chaque fois l'accolade et le respect de tous les seigneurs qu'il rencontre...

 

On en racontait des histoires:

Pfiou ..! Entre le vocabulaire (et la grammaire) et la chronologie décousue, la première partie de ce livre est un véritable parcours du combattant ! Les aller-retours incessants vers le glossaire (plus que bienvenue) nécessite une véritable logistique matérielle partiellement complétée par la couverture travaillée et son marque -page en tissu. Gageons quand même que cela en vaille le coup !

Une chronologie brisée pour un final somme toute classique.

La deuxième partie offre une version plus crédible et donc bien plus originale du mythe arthurien tout en distillant quelques indices le reliant à la première partie.

Une lecture assez agréable pour des lecteurs exigeants.

 

Bérenger

Havrefer, tome 1: Le héraut de la tempête - Richard Ford

Havrefer_1

Qui sème le vent:
Plaque tournante du commerce maritime et capitale des Etats Libres, Havrefer est un véritable symbole de puissance.
Mais le roi est parti affronter les hordes barbares du Nord et la ville est rongée par différentes factions qui souhaitent s'accaparer les miettes du pouvoir.
Vont alors se produire sur cette scène précaire des acteurs importants: reine, conseiller, prince et d'autres qui le sont moins: forgeron, mendiant, apprenti...
Ils vont néanmoins tous jouer un rôle déterminant dans la pièce sanglante qui aura bientôt lieu au sein même de Havrefer !

Récolte la tempête:
Il semblerait au début que Richard Ford connaisse son affaire: un pitch classique (un royaume menacé par des barbares) dans lequel prennent part des personnages archétypaux (apprenti magicien, assassin repenti, princesse rebelle, ancien mercenaire aigri) dans des situations vues et revues (une mission qui dérape ou un quiproquo qui créera de nouvelles alliances).
Même le passé des protagonistes est un sans surprise tellement il colle à notre imaginaire commun.
MAIS.
Car il y a toujours un mais...
Et celui-là fait toute la différence.
Tout le brio, la maestria de l'auteur provient du savant mélange des clichés et son jeu avec eux. Il détourne habilement ces stéréotypes au moment où on s'y attend le moins et cela marche !
Il y a une telle originalité qui se découvre petit à petit que chaque personnage devient unique: bien plus que la somme des a priori que l'on aurait put avoir sur eux !
Les héros en deviennent si vivants qu'ils ne se bornent plus à résoudre l'intirgue et à participer à l'histoire: ils sont l'histoire !
Ce premier tome de la saga Havrefer augure d'une excellente révision des codes du genre: il est véritablement le héraut d'une future tempête littéraire !

Bérenger

Même pas mort - Jean-Philippe Jaworski

Roi du monde-1Le feu craque dans l'âtre:

Je suis le fils d'un roi déchu. Exilé au fin fond d'une campagne, on m'a privé de mon héritage de guerrier.

Quand mon frère et moi fûmes en âge de prendre les armes, le nouveau roi - mon oncle, nous envoya nous battre dans sa nouvelle guerre.

Nous devions y trouver la gloire et un trépas glorieux mais voilà, l'impensable s'est produit: je ne suis même pas mort...

Et le barde se met à déclamer:

Quel travail dans l'écriture, quelle poésie dans les descriptions: Jaworski nous enchante en nous contant une Gaule fantastique et fantasmée où les légendes marchent aux côtés de héros.

Personnages charismatiques, monde et cultures à découvrir et rythme enlevé: tous les ingrédients sont présents dans le chaudron des excellentes épopées et l'auteur-druide nous autorise à y tremper les lèvres.

Sombre comme les futaies des forêts et mystique comme ce qui s'y cache au fond du brouillard on est bien loin du style haut en couleur et de la gouaille légendaire du héros de Gagner la guerre. Néanmoins Jaworski excelle dans l'exercice qu'on lui préfère: prendre un lieu et une époque donnée et les magnifier par son talents d'évocation à travers le prisme du fantastique et de la fantasy.

Premier tome de la trilogie Rois du monde qui promet d'être magistrale, on se retrouve à la fin avec une furieuse envie de savoir la suite !

- Prix Imaginales 2014 du meilleur roman français de Fantasy

- Prix Planète-SF des blogueurs 2014

Bérenger

Les kerns de l'oubli, Resurrections (tome 3) - Feldrik Rivat

Leskernsdeloubli 3Un dieu renait de ses cendres:
Dans des tours oubliées depuis des millénaires, de sombres hérauts s'éveillent tandis que des homoncules d'acier tombent des cieux.
Les fous de foi se rassemblent en de fanatiques foules armées alors que le désert revient à la vie.
Et toutes ces forces convergent en un point, pour résoudre un conflit millénaire qui mettra un terme à...
A la folie d'un homme ?
A la toute puissance de dieu ?

Tandis qu'un autre se prépare à la mort:
Ca part sévèrement (en quenouille !) LOIN !
Mais ne concluons pas trop vite. Je vous conseille néanmoins de lire les trois tomes d'affilée sous peine d'avoir un peu de mal à comprendre qui est quoi et quels sont les enjeux.
On sort de cette trilogie ébouriffé par la tornade d'idées de Feldrik Rivat.
Soufflé par l'action et le rythme (quelque fois chaotique) des rebondissements (à la pelle), on a un peu de mal à dresser un tableau d'ensemble de la situation.
En somme, une fin explosive et dantesque, à l'image de cette trilogie des Kerns de l'oubli: originale, assourdissante et vertigineuse !

Bérenger

Les kerns de l'oubli, Les larmes du désert (tome 2) - Feldrik Rivat

Leskernsdeloubli 2Les fresques millénaires tremblent:
Elles tremblent devant cet homme: maudit par la Terre et les Dieux, poussé par des forces puissantes à accomplir un destin millénaire.
Mais d'autres acteurs oeuvrent dans l'ombre. Certains sur le même chemin que l'Ame damnée, d'autres pour l'empêcher de poursuivre son but.
En traçant sa route malgré les épreuves, ils pourraient même découvrir bien des vérités, cachées au fin fond d'antiques ruines...

Et de vielles consoles se rallument:
Petit conseil avant d'entamer la lecture de ce 2e tome: mieux vaut avoir bien en tête l'histoire du premier volume (L'exil) si vous ne souhaitez pas manquer le début de cette suite.
Un démarrage sur les chapeaux de roues d'ailleurs pour ces Larmes du désert qui n'en finissent pas de livrer leurs secrets sur les personnages clés de l'intrigue.
Le tour de force que réalise l'auteur dans ce volume réside dans le fait que plus on en découvre, plus le mystère se ramifie et s'épaissit !
Pour être tout à fait honnête, on se demande parfois où tout cela va bien pouvoir nous mener mais la qualité de l'écriture et le rythme du récit ne nous en laisse tout simplement pas le temps.
De plus, la disproportion des pouvoirs que l'on découvre peut nous faire craindre un final moins grandiose que les miracles que l'on découvre dans ce tome.
Mais ayez la foi jeune apprenti(e), cette saga tient pour l'instant toutes ses promesses, et se révèlera sans nul doute rien moins qu'épique !

Bérenger