Fantasy

Qu'elle soit : light, dark ou heroic, la "fantasy" nous révèle ses univers riches d'aventures, de magie et de passions.

L'élixir d'oubli et Le royaume immobile - Pierre Pevel

Le paris des merveilles 2
Le paris des merveilles 2 & 3

Un casse rondement mené:
Un vol mystérieux, une recette aux pouvoirs inimaginable et de vieux (très vieux) contentieux qui se rappellent à nos protagonistes chéris: Louis-Denizart Hyppolyte et la baronne de Saint-Gil.
Il ne manquerait plus qu'un groupe terroriste sévisse dans la capitale et on obtiendrait une situation véritablement explosive !
Deux fois encore Isabel et Griffont mèneront l'enquête et mettront leur vie en péril. 

Un final explosif:
Avec ses deux dernières pièces, Pierre Pevel nous régale d'une belle apothéose de son Paris des merveilles.
Dans un style toujours aussi drôle qu'érudit, Griffont et Isabel vont de découverte en traquenards en peignant une bien jolie vue de cette capitale féérique.
S'il vous en faut plus, ruez-vous sur son autre trilogie: Les lames du cardinal.

Prix Imaginales 2005 (pour L'élixir d'oubli)

Le paris des merveilles 3

Bérenger

Les enchantements d'Ambremer - Pierre Pevel

Le paris des merveilles 1
Le paris des merveilles 1

La journée commence bien:
Louis Denizart Hypolite Griffont était tranquillement en train d'enquêter sur un banal traffic d'objets enchantés lorsqu'il se retrouve bien malgré lui (mais bien grâce à "elle") confronté à une série de meurtres.
"Elle" ce n'est autre qu'Isabel de Saint Gil: fée renégate de son état et aventurière de profession, qui une fois n'est pas coutume s'est fait de bien tristes ennemis...

Et se termine merveilleusement:
Premier tome d'une trilogie, Les enchantements d'Ambremer brossent un univers féérique et cohérent autour de ce Paris du début XXe siècle, où tout semble possible.
Des personnages attachants, aux nombreuses capacités sans pour autant être tout puissant, et une enquête prenante ayant son lot de rebondissements.
Une excellente production digne des Lames du cardinal, en un brin plus intimiste.
On attend la suite avec impatience !

Bérenger

Port d'âmes - Lionel Davoust

Port dames

A l'engagement:
Dépossédé tout jeune de son patrimoine, Rhuys ap Kaledan est condamné à 8 ans de servitude dans la Marine.
Lorsqu'il débarque, enfin, à Aniangrad; le jeune noble de 22 ans n'a plus que sa volonté pour reconstruire sa fortune passée.
Mais dans la ville du mensoge, où tout s'achète, il sera difficile de ne pas transiger: de rester fidèle à soi-même...

Bientôt la quille:
Lionel Davoust nous propose dans Port d'âmes le passage souvent traumatisant d'une psychée enfantine à celle bien plus complexe qu'est la pensée adulte.
Compromis et nécessités régnant sans partage sur les idéaux que l'on se forge dans notre jeunesse.
Mention spéciale pour la ville elle-même, plus que le simple théâtre du drame qui se joue en son sein, elle est véritablement organique: un personnage corrupteur terrible influançant l'intrigue et le lecteur.
Roman sombre et sans concessions dans le réalisme, comme la vie peut l'être souvent.
Pour un public averti.

Bérenger

La terre des morts - Bernard Simonay

La terre des morts

Les enfants de l'Atlantide n°4

Le navire quitte le port...
Dernier des Titans, Astyan n'en démord pas moins de retrouver ses frères et ses soeurs; alors quand il découvre un passage vers une autre dimensions: il n'hésite pas !
Et c'est avec ses fidèles compagnons qu'il va se lancer dans son ultime voyage vers Thanata, "la terre des morts"...

Arrivera-t'il à destination ?
Bernard Simonay signe ici le dernier volume de sa tétralogie des Enfants de l'Atlantide.
Véritable pamphlet écologiste et humaniste, l'auteur nous montre le monde tel qu'il deviendra si l'on ne change rien à nos habitudes de vie...
Mais aussi une manière saine et humaine (dans ce que ce mot a de plus beau) de vivre et de révolutionner le monde !
Et pour celles et ceux qui n'y verraient qu'un cadre post-apocalyptique dans lequel évolueraient nos héros; l'auteur s'exprime en fin d'ouvrage afin de bien faire passer son message.

Bérenger

Ruisseaux de sang, Michel Robert

Ruisseauxdesang

Le temps s'éclaircit:

Le temps de la paix est ENFIN venu ! L'empereur de la lumière reçoit l'ambassadeur du roi des ténèbres afin d'établir les fondements d'une trève durable. Son lige, Cellendhyll de Cortavar (? Corvatar, non ? Mince ! Me serais-je trompé depuis le début ? A voir...), est évidemment dépêché pour cette prestigieuse mais néanmoins délicate mission. Ce qui l'ennuie profondémment car: UN- la diplomatie n'est pas vraiement son fort, DEUX- cela retarde grandement sa recherche de la vérité quant à la mort de ses parents.

Evidemment, l'ennemi l'attend et viendra frapper au pire moment...

 

Mais le vent se prépare à souffler:

Qu'il est jouissif de retrouver notre Adhan charismatique et ses aventures pleines de violences et d'actions d'éclats !

Michel Robert nous livre une suite qui tient les standards des tomes précédents: action, violence, ébat et rythme soutenus.

Petit bémol peut-être: trop soutenu le rythme. Certains vieilles connaissacnes ne font qu'une (trop) brève apparition et l'on ne comprend pas bien où tout cela va nous mener. Là où les autres récits commencaient et concluaient une intrigue en parallèle de la principale (qui déroulait son échevau sur plusieurs tomes), celui-ci ne fait que poser  les fondations d'une intrigue au long cours.

Pari sur le long terme qui nous fait attendre avec d'autant plus d'impatience la suite !

 

Bérenger