Gloriana ou La reine inassouvie - Michael Moorcock

glorianaoulareineinassouvie.jpg

Pour faire court:glorianaoulareineinassouvie.jpg

De la taille d'une géante aux cheveux de feu, Gloriana règne sur Albion. La cour vit au rythme de cette reine de vertu, mais le fardeau du gouvernement repose sur les épaules du chancelier Montfallcon et son réseau d'espions et d'assassins. Parmi eux, le plus retors, la plus efficace de ses âmes damnées et surtout le plus énigmatique: le capitaine Quire. Et pendant que Gloriana se languit dans son palais creusé de souterrains mystérieux cachant mille dangers, Quire, l'insatiable prince du vice trame dans l'ombre l'écheveau complexe de ses intrigues.

 

Plus en détail:

Long. Voilà qui décrit en un mot ce roman de Michael Moorcock. Rythmé par la découverte de cette Albion qui n'est pas l'Angleterre, l'histoire s'essouffle ensuite dans des intrigues parfois longues à se mettre en place et dont les résultats ne se font pas bien ressentir. La fin, au suspens en dent de scie, peine à rattraper le retard déjà accumulé. Néanmoins cette uchronie fantastique, étrange et brillante, ce conte de fées cruel et pervers a été écrit avec la plus chatoyante des plumes de Michael Moorcock. Nous sommes bien loin de la saga d'Elric, et c'est tant mieux.

 

World Fantasy Award - Meilleur roman 1979

Bérenger.

L'Atalante Gloriana ou La reine inassouvie Michael Moorcock World Fantasy Award

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau