Thomas Day

Daemone - Thomas Day

DaemoneAvant de signer:
Star la plus célèbre et richissime du Jeu - des combats à mort dans une Arène entre gladiateurs surentrainés - Daemone Eraser n'a plus goût à rien.
Depuis que David Rosenberg est mort et ressuscité en Daemone, sa femme Susan est dans un coma irréversible.
C'est alors que surgit l'Alèphe Lhargo, un Guerrier du Temps, qui lui propose un contrat Faustien: tuer cinq personnes pour retrouver celle qu'il aime.

Lire les petits caractères:
Des propres mots de l'auteur, Daemone se veut 'un western galactique réduit à feu doux' : la substantifique moelle dense et sombre d'aventures spatiales (sentiments exacerbés, énormes fusillades, explosions et démesure).
Et c'est un pari réussi !
Cette histoire a mué de nouvelle à roman sous le seul attrait de Thomas Day pour le challenge.
Bien plus qu'une 'série B réussie' (cf. l'entretien avec l'auteur en fin de volume), on attend avec impatience une (des ?) suite afin d'adjoindre quelques liants et Background à cet univers des Sept Berceaux... Qui semble bien vaste et diablement captivant !

Bérenger

Retour sur l'horizon - Serge Lehman

retoursurlhorizon.jpgLes grandes lignes:
Réédition d'un ouvrage paru l'année du centenaire de la science-fiction française (2009), ce recueil ne contient pas moins de quinze récits.
Et il en faut au moins autant pour dresser un panorama de l'actuelle science-fiction française:
monde hanté par les drones de Dieu, exploration du cerveau des morts afin d'exhumer des oeuvres d'art à réaliser ou encore plongée au coeur d'une aquatique rencontre du troisième type.

Dans le détail:
Cette oeuvre est à l'image de sa préface: très intéressante sur le plan théorique mais terriblement ardue dans sa mise en pratique.
Ces quinze nouvelles sont toutes belles à leurs manières: celle-là par la richesse de son vocabulaire, celle-ci par les émotions qu'elle suscite chez le lecteur ou par les questions qu'elle fait nous poser.
Il faut néanmoins s'accrocher et fournir un effort si l'on souhaite déterrer ses trésors enfouis.
J'ai personnellement apprécié Trois singes de Laurent Kloetzer et Terre de fraye de Jérôme Noirez.
Quelles seront les votres ?

Bérenger

Contrepoint - Laurent Gidon

contrepoint.jpgLe concept:
Ecrire une histoire dans laquelle il n'y a ni guerre, ni violence, ni conflit.
9 auteurs, 9 nouvelles qui s'efforceront de répondre à cette question:
Est-ce seulement possible ?

Le résultat:
Petit recueil sans prétention aucune si ce n'est celle avouée de nous divertir par la curiosité puis l'étonnement.
Curiosité du parti pris: sans conflit que reste-t'il d'intéressant à raconter ?
Et étonnement face aux textes proposés.
Certain trouveront cela ennuyeux voir 'plan-plan' et se demanderont où est le souffle épique des grandes aventures, celui qui attise nos sentiments et nous donne envie de croquer la vie ?
Je vous rassure, il est bien présent. Mais plutôt sous la forme d'un baume apaisant nos craintes et nos angoisses.
Allez, vous pouvez bien sourire mais même une vie simple est agréable à vivre.
Et c'est cela que Contrepoint nous rappelle (ou nous propose): on peut très bien se construire autrement qu'à travers l'opposition.
Mon coup de coeur revient à Semaine utopique de Thomas Day. Ce texte jouissif n'aura de cesse de vous tirer les zygomatiques jusqu'à ce que vous ayez le sourire du Joker (mais sans le maquillage je vous rassure).

Bérenger

Sympathies for the devil - Tomas Day

sympathiesforthedevil.jpeg

Rapidement:

Quoi de plus adéquat pour ce « début de fin du monde » que d'être les témoins de six mondes qui vont prendre fin ? Mais l'on peut aussi le considérer comme six façons de voir notre monde s'éteindre: rendu aux hommes-arbres et aux loups ou bien étouffé par l'information continue des douze dragons renversés ? Amsterdam sous les eaux en proie à un étrange tueur en série venu des abysses ou des extraterrestres condamnant des peuples entiers à la sédentarisation ? Un Londres post-apocalyptique rongé par le Néant ou bien un Ragnarok initié par un dieu fou ?

Plus calmement:

Six nouvelles écrites pour différentes anthologies, mais réunis ici dans le même ouvrage pour notre plus grand plaisir. Le ton de chaque histoire correspond à l'idée que l'on se fait des univers créés pour l'occasion. Nous sommes tour à tour écœurés, indifférents, estomaqués, charmés, heureux et plein d'espoir.

Allez. Rentrez chez vous, c'est la fin du monde.

Bérenger