Talulla

Talulla - Glen Duncan

TalullaComme un parfum dans l'air:
Talulla, enceinte de Jacob Marlowe -le dernier loup-garou-, s'est réfugiée en Alaska.
Vivant loin de tout, elle pense être à l'abri:
- des vampires la traquant pour son sang (qui leur permettrait de résister au Soleil).
- des chasseurs (trop content d'avoir encore de quoi chasser).
Et bien entendu, c'est au pire moment qu'une tierce partie fera sont apparition en emportant son fils nouvellement né.
Grièvement blessée, Talulla va tout faire pour retrouver sa progéniture... Et si la volonté d'une mère ne suffit pas, la louve en elle s'en chargera !

Du feu dans les veines:
Après la névrose de l'immortel teinté d'un machisme tout animal, Glen Duncan nous livre la suite de sa trilogie au travers d'une femme enceinte à la jeunesse débridée qui se retrouve au milieu d'une tragédie millénaire.
De nombreuses digressisons, des flashbacks (servant peu l'intrigue et plus le nombre total de pages) et une approche plus jeune et maternelle de l'immortalité sont donc au programme de ses 600 pages.
Si cette question était traitée de façon originale dans le premier volume, elle tombe un peu à plat ici.
De plus, le spleen parental et le rejet de son propre enfant prennent le pas sur l'aspect surnaturel du loup, ce qui amène à environ 300 pages d'apitoiement et de déchéance humaine: à déconseiller aux dépressifs/ves.
En espérant un livre de fin de trilogie qui regagne en substance, en rythme et en intérêt.

Bérenger