Pocket

Trois soeurcières - Terry Pratchett

Les annales du disque-monde - 6

Troissoeurcieres

Sur scène:
Oyez-Oyez !
Venez assister au tout nouveau spectacle de théâtre ! (commandité par le roi actuel)
Où il sera question d'établir une bonne fois pour toute la vérité officielle sur la mort du roi (l'ancien, devenu fantôme) qui n'était pas du tout un assassinat perpétré par un de ses proches (le roi actuel), mais alors pas du tout - c'est pas vrai - il était même pas en bas de cette tour cette nuit là !

En coulisse:
Lorsque Terry Pratchett s'attaque à Macbeth, cela donne Trois soeurcières !
Les rois assassinés, les oncles meutriers et les héritiers dépossédés sont évidemment de la partie, mais cette fois les sorcières, les tempètes et les chats en seront aussi !
Avec son écriture inimitable (merci au traducteur Patrick Couton), Terry Pratchett nous fait mourir de rire.
Cocasse, déluré, ahurissant et complètement décalé: si c'était possible, je dirais que cette histoire est aussi bonne que les autres, dans son style à elle. Moins de brutalité mais plus de têtologie avec des héros qui sont cette fois: des sorcières !
Nous avons eu les touristes, les mages et la mort, cette fois ce sont les sorcières qui tiennent le haut de l'affiche de la pièce qui va avoir lieu.
Alors dépêchez-vous de prendre place ! Elles commencent à avoir mal aux bras ! (et comme chaque vivant le sait - et les morts a posteriori - il n'est pas bon pour la santé d'être à coté d'une sorcière énervée).

Bérenger

La huitième fille - Terry Pratchett

La huitième fille - Terry PratchettL'histoire:
La succession de la charge de Mage se transmet TOUJOURS de huitième fils en huitième fils. Logique.
De plus, il n'y a JAMAIS eu de Mage femme. Par définition.
Alors quand le mage Tambour Billette, voyant la Mort venir (c'est un truc de Mage), transmet ses pouvoirs et son bourdon à un huitième fils il est loin de se douter du bazar qu'il va provoquer.
Car en cette nuit orageuse d'héritage, entre l'émotion les langes et la mauvaise lumière (l'Univers est SOUVENT de mauvaise foi): le huitième fils est en fait... UNE FILLE !
Stupeur, désarroi et confusion seront donc les compagnons d'aventure de la jeune Eskarina sur la périlleuse route de... De quoi ? Vous le saurez en lisant l'histoire de: La huitième fille.

La critique:
Quel plaisir de replonger dans ce monde joyeusement chaotique qu'est le Disque-Monde.
On boude un peu notre plaisir de ne pas retrouver ce trublion fantasque de Rincevent (Rincewind en V.O) car les personnages de cette histoire semblent un peu ternes en comparaison.
Mais il va falloir s'y habituer hein ? Vu que (pour la plupart) chaque livre raconte une nouvelle aventure avec de nouveaux personnages.
On retrouve tout de même avec bonheur l'humour et le ton décalé de Pratchett, même si le rythme n'est pas aussi soutenu que dans les volumes précédents.
Divertissant et bien écrit, un agréable moyen d'attendre la lecture du prochain.

Bérenger