Mirobole editions

L'autre ville - Michal Ajvaz

Lautreville

Tandis que vos doigts se referme sur sa couverture:
Un livre rédigé dans un alphabet inconnu de tous les meilleurs spécialistes.
Lorsque notre héros involontaire le découvre dans une petite librairie de Prague, lors d'une soirée enneigée, il est loin de se douter du piège sournois qui vient de refermer ses insidieuses mâchoires sur lui.
Le doute le prend quand même, l'envie le saisi et l'angoisse l'étreint à mesure qu'il s'enfonce dans les méandres mystérieux de cette autre ville. Celle qui vit de et dans l'ombre de la première, qui la nourrit de ses cérémonies baroques et de la mort de ses étranges créatures.
En suivant cet explorateur contraint par son propre désir de savoir, vous basculerez du Prague pour touristes aux jungles de livres qui poussent au fond des cafés et assisterez à la mort de vagues d'encres issues d'armoires sur des tas de draps et d'édredons.

Votre esprit part à l'aventure !
Vous avez trouvé ce résumé un brin sybillin ?
Vous n'avez encore rien lu !
Michal Ajvaz oscille entre merveilleux et surréalisme dans ce livre véritablement hypnotique. Il faut néanmoins que je vous prévienne: armez-vous de patience, car qui n'est pas amateur de poésie se verra affronter du regard deux cent pages d'allégories, de métaphores et autres délires ou rêves éveillés.
L'auteur nous livre une quête fantasmagorique à travers des visions hallucinées et malheur au lecteur qui ne se laisserait pas emporté: celui-là restera sur le bord de la fenêtre et ne pourra qu'imaginer le plaisir qu'ont les Autres de s'envoler.

Bérenger

Le vivant - Anna Starobinets

LeVivantIncarnation précédente:
"Le Vivant est immuable et il compte 3 milliards d'individus".
Dans ce futur lointain, où tous le humains sont connectés à un réseau commun via des implants, la mort n'existe pas.
Dès qu'un individu est "mis en pause", le Vivant fait réapparaitre son code génétique dans un nouveau corps.
Un jour pourtant, l'impensable se produit: un homme nait. Sans code et sans patrimoine il va chercher sa voie... Et on l'appellera Zéro.

Incode actuel:
Roman d'anticipation par excellence, Anna Starobinets nous livre ici une version moderne de 1984 et Le meilleur des mondes.
Le rythme d'énonciation nous permet de nous immerger dans cette culture ultra-connectée et d'en apercevoir les dérives, tels les "premières strates" que nous sommes encore.
En plus de cette réflexion sur la globalisation des moyens de communications et l'évolution de nos rapports à l'autre via ces nouveaux réseaux d'intéraction qui redéfinissent doucement la notion de "vie privée", cette auteure phare de la jeune génération russe nous dresse un beau portrait de l'éternel combat entre l'inné et l'acquis.
Enfin, elle soupoudre le tout d'un brin de politique et de pouvoir absolu qui lui permettent définitivement d'entrer dans le cercle très fermé des plus grands: comme Orwel et Huxley.

Bérenger

Le jour où les zombies ont dévoré le père noël - S.G. Browne

Le jour ou les zombies ont dévoré le pêre noelBientôt les fêtes de fin d'année:
Andy, le plus célèbre des zombies, a passé une bien triste année enfermé dans un laboratoire à subir quantités de tests expérimentaux.
Mais il ne faut jamais sous-estimer la magie de Noël car subitement, il parvient à s'échapper !..
...Pour se retrouver à déambuler en costume de père noël au milieu d'une ville de l'Oregon, avec une petite fille convaincue qu'il est le VRAI père Noël.

Oh oui ! Et aussi par une bande de partisans en décompostions qui exigent qu'il reprenne son rôle de leader des zombies.


Une petite recette surprise:
Après l'énergie grisante de ses débuts (les copains, les soirées, LA fille) vient  l'assagissement de l'adulte et du père.
Ce pauvre Andy va se voir confronté à: un monde qui a tiré les enseignements de la précédente "révolte zombiesque" et à un passé ressurgissant à travers les yeux d'une enfant.
Rassurez-vous, on retrouve le ton décalé du premier opus mais avec un peu plus de bons sentiments (Noël oblige). L'histoire est toute aussi sympathique bien que moitié moins longue que Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère et retrouvé l'amour.

Ce qui en fait un bien joli cadeau à offrir aux grands enfants qui n'ont pas tous été sages.

Bérenger

Des mille et une façons de quitter la Moldavie - Vladimir Lortchenkov

Des mille et une façons de quitter la Moldavie - Vladimir LortchenkovSur la brochure:
Bienvenue à Larga !
Le village le plus triste du pays le plus pauvre d'Europe !
Venez y découvrir son tramway et son pickpoket attitré, son pope messianique et son équipe internationale de curling !
Face à mille obstacles, souffrez avec son président qui ne rêve que d'ouvrir une pizzeria ou bien épaulez ce mécano qui transforme son tracteur en avion puis en sous-marin.
Et tout cela pour quoi ? Et bien, pour atteindre leur Terre Promise: l'Italie !

Une fois sur place:
Fantastique et fantasque, voilà bien deux mots pour décrire ce roman de Vladimir Lortchenkov.
Fantastique de par son propos et fantasques par les personnages qui l'énoncent.
Caustique et amère, drôle mais cruel, décalé et pourtant si triste; il est bien difficile de dissocier la caricature de la réalité (n'ayant jamais visité la république de Moldavie).
Mais même dans le cas où cette version serait légèrement exagérée, elle explose quand même notre vision étriquée de la vie dans ces pays d'Europe de l'Est.
Lortchenkov réussit à communiquer avec humour et dérision (mais jamais désespoir) sur des sujets durs tels que: la pauvreté, l'alcoolisme, le manque d'éducation et de ce que cela provque chez des êtres humains pas plus différents que vous et moi.
Se sont souvent les plus grosses claques qui font les plus grandes prises de conscience, et c'est ce que vous propose Vladimir Lortchenkov avec ses Mille et une façons de quitter la Moldavie.

P.S: Parution dans toutes les bonnes librairies le 17 avril 2014

Bérenger

Les furies de Boras - Anders Fager

LesFuriesDeBorasL'étiquette sur le bocal:
Un somnanbulisme malsain, des pratiqes sexuelles extrêmes, un suicide collectif et une étrange météorite s'écrasant sur la lande de Skanör: voilà comment commencent certains des contes horrifiques présent dans ce recueil de nouvelles suédoises.
Serez-vous assez téméraire pour plonger votre regard dans ce monde dévasté ou violence et folie règne sans partage ?

Après avoir oté le couvercle:
En lisant certaines des histoires qui nous sont contées par l'auteur, force est de constater l'influence de Lovecraft et de son Mythe. Les adeptes de l'étrange ou simple "cultistes" des Grands Anciens se sentiront comme à la maison.
La "sauce Anders Fager" ? Adjoindre aux éléments visqueux et glauques de Cthulhu l'érotisme et la sensualité des plus "soft" des Harlequin.
Agréable à lire Les furies de Boras nous laisse quand même un sentiment de manque: ce petit quelque chose qui ferait définitivement basculer l'histoire dans l'horreur, le répugnant, l'épouvante ou le scabreux.
A titre de comparaison, je le trouve un niveau en dessous de Je suis la Reine; exception faite de 'Joue avec Liam' qui laissera à beaucoup de lecteur le même stigmate imprimé au fond de leur âme que celui reçu lors de la lecture de la nouvelle éponyme du recueil d'Anna Starobinets, paru lui aussi chez Mirobole éditions.

Vous trouverez ici la playlist d'Anders Fager. Et ci-dessous son entretien suit à la parution de son recueil chez Mirobole Edition.



Bérenger