Les Princes-Marchands

La guerre des familles - Charles Stross

laguerredesfamilles.jpg

En bref:
Dans son monde d'origine, le Clan subit la politique de purification des "sorciers" menée tambours battant par le roi Egon.
Dans notre monde, il subit l'assaut des services secrets américains.
Poursuivie pour menées révolutionnaires, Miriam n'en mène pas large au sein de l'époque victorienne du troisième monde connu.
C'est alors qu'un membre du Clan fait une découverte qui pourrait bien redistribuer les atouts des puissances en présence...

Rendons à Charles...
Ce qui appartiens à Stross.
Si le précédent tome du cycle des Princes-marchands pouvait être taxé de lenteurs et d'imbroglio politiques sans queue ni tête, La guerre des familles en détaille les explosives conséquences.
Et cela n'arrête pas ! Jamais.
Entre trahisons, suspicions et manipultions en tous genres, le lecteur ne peut sortir la tête de l'eau.
Epoustouflant et rythmé (peut-être un peu trop ?), Charles Stross signe un roman percutant qui nous laisse pantois, hagard et friand d'une suite.

Bérenger

Les Princes-Marchands - Charles Stross

uneaffairedefamille.jpgEn deux mots:

Miriam Beckstein est une jeune journaliste d'investigation de talent. Une affaire trop grosse pour elle va néanmoins la mettre au chômage et accessoirement en danger. C'est dans ce climat paranoïaque de tensions qu'elle va se découvrir un don: celui de voyager vers une autre dimension. Dans ce nouvel univers étrange qui évoque notre Moyen Age, elle va retrouver sa famille. Ses membres sont, ici, considérés comme des seigneurs commerçants et la farouche et indépendante Miriam aura bien du mal à accepter la mentalité aristocratique de ses pairs. Surtout quand leur don héréditaire est utilisé pour certains commerces illicites, dont celui de la drogue.

 

Dans le détail:

Explicite et fouillé à la limite du vertige, Une affaire de famille dessine sous nos yeux éblouis un monde de possible. L'excitation de la découverte, nous la partageons avec l'héroïne. Un secret de famille démultiplie encore cette expérience car nous suivons une Miriam résolue à accepter son héritage familial sans pour autant se conformer à ses lois. Néanmoins, c'est comme un scientifique s'inscrivant à un cours d'économie que nous lisons Famille et Cie. Il y a d'abord la joie de retrouver nos personnages favoris, puis l'attente d'une action. Quelle qu'elle soit. L'ennui, l'espoir d'une relance de l'histoire et enfin la déception. Le dernier chapitre nous permet, avec peine, de bien vouloir attendre la suite: La guerre des familles.


unsecretdefamille.gifCycle des Princes-Marchands:familleetcie.jpg

Une affaire de famille

Un secret de famille

Famille et Cie

 

 

 

Bérenger