Léo Henry

Le casse du continuum - Léo Henry

LecasseducontinuumUne équipe de rêve:

Ce sont les meilleurs dans leur domaine: explosifs, séduction, assassinat, leadership..

Ils n'ont aucun point commun mais vont devoir mettre leurs envies de côtés pour s'associer afin de réaliser le casse ultime: celui du continuum.

"Un casse qui a de la classe" (Alain Damasio):

Rapide, clair, concis en un mot au lieu de trois: efficace. Mais quel braqueur ne souhaiterai pas que tout casse le soit ?

Léo Henry nous propose ainsi une histoire "courte" (~250 pages en format de poche) qui se lit d'une traite. Chaque personnage apportant son domaine d'expertise à l'équipe afin que le plan se déroule sans (trop) d'accroc.

On a néanmoins du mal à retrouver une osmose du groupe comme celle qui faisait tout le liant d'une "Agence tous risques" ou d'un "Ocean Eleven" et on regrette un peu l'enchainement linéaire des rôles des personnages: l'explosif fait sa part, puis le séducteur puis c'est au tour du chef, etc... Il n'y a que très peu d'intéractions entre les héros. Dommage.

Livre agréable à lire, sans forcément être à la recherche de la perle de SF de l'année, il vous permettra de ne pas voir passer le temps lors de vos futurs déplacements.

Bérenger

Retour sur l'horizon - Serge Lehman

retoursurlhorizon.jpgLes grandes lignes:
Réédition d'un ouvrage paru l'année du centenaire de la science-fiction française (2009), ce recueil ne contient pas moins de quinze récits.
Et il en faut au moins autant pour dresser un panorama de l'actuelle science-fiction française:
monde hanté par les drones de Dieu, exploration du cerveau des morts afin d'exhumer des oeuvres d'art à réaliser ou encore plongée au coeur d'une aquatique rencontre du troisième type.

Dans le détail:
Cette oeuvre est à l'image de sa préface: très intéressante sur le plan théorique mais terriblement ardue dans sa mise en pratique.
Ces quinze nouvelles sont toutes belles à leurs manières: celle-là par la richesse de son vocabulaire, celle-ci par les émotions qu'elle suscite chez le lecteur ou par les questions qu'elle fait nous poser.
Il faut néanmoins s'accrocher et fournir un effort si l'on souhaite déterrer ses trésors enfouis.
J'ai personnellement apprécié Trois singes de Laurent Kloetzer et Terre de fraye de Jérôme Noirez.
Quelles seront les votres ?

Bérenger