Le vampire de Belgrade

Le vampire de Belgrade - Vuk Kovasevic

LevampiredebelgradePour la faire courte:
Militaire par nécessité et tueur par vocation, Vuk "le loup" Kovasevic découvre qu'il y a d'autres monstres que les Bosniaques qu'il combat depuis des années.
De VRAIS monstres, avec crocs, ailes, et yeux jaunes: des vampires !
Mais manque de bol pour eux ils ne sont pas invincibles: on lui a enseigné les méthodes pour les tuer et il les applique avec ferveur.

Avez-vous le courage d'en savoir plus ?
Un avertissement concernant le caractère raciste et psychopate du "héros" ?
Ca commence bien et on se dit: "Pourquoi pas ?" Un peu d'humour et de dérision pour immerger le lecteur avant même le début de l'histoire est toujours quelque chose de sympathique.
Mais l'introduction change drastiquement de ton avec une plongée brève mais très (trop ?) intense dans le conflit Serbe des dernières années: on n'est pas là pour rigoler (âmes sensibles s'abstenir).
Les 50 premières pages (sur 250) sont ultraviolentes avec son lot de détails malsains qui nous exposent cruement les horreurs de la guerilla. Les premiers chapitres font ainsi l'apologie du sadisme, de la torture et du meurtre.
Hum... A ne pas mettre entre toutes les mains. En même temps, nous avions été avertis dès le début du livre !

Après ces quelques dizaines de pages bien senties, le ton s'allège avec notamment les notes en bas de page de l'auteur (Vuk 'himself') qui brise le 4e mur, et l'on raccroche avec une bonne vieille histoire, un peu trash, de tueur de vampires.
Avec ce premier tome, l'auteur pose les bases de futures histoires qui seront, à n'en pas douter, menées tambour battant par son héros Serbe psychopate mais dans le fond bien sympathique.

A confirmer dans un second volume ?

Bérenger