J'ai Lu

Wild Cards (vol.1) - George R.R. Martin

Wildcards 1

Les cartes sont distribuées:
En 1946, un virus extraterrestre tue 90% de la population humaine.
Parmis les survivants, l'immense majorité subit des mutations délétères mais quelques élus y gagnent des pouvoirs surnaturels.
Le monde des super-héros vient de naitre ! Mais celui des supers-vilains aussi...

Quelle est votre main ?
Adorant les écrits de George, et ayant lu quelques uns de ses récits, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir une saga de science-fiction dont il est l'instigateur !
M'attendant à une histoire aussi épique que celle du Trone de Fer, mon enthousiasme fut un brin douché en comprenant que Wild Cards est un recueil d'histoires ayant dans l'univers fabriqué par George.
C'est donc avec circonspection que j'ai découvert les excellents textes de ces auteurs qui m'étaient inconnnus (Zelazny faisant exception).
Et ça tient sacrément bien debout ! Les auteurs se renvoie le monde et tels de brillants artistes lors d'un "jam",leurs lecteurs sont conquis.
Vivement la suite !

Bérenger

La fille automate - Paolo Bacigalupi

lafilleautomate.jpgSur l'étal:

Dans un futur qui se profile de plus en plus en vite, la crise des énergies a redistribué les rôles dans le grand jeu de ma géopolitique mondiale.
C'est en Thaïlande qu'Anderson Lake, espion industriel pour un géant agro-alimentaire, cherche des souches locales et viables pour ce qui est devenu le nerf de la guerre industrielle: la bio-ingénierie.
Sa rencontre avec l'étonnante automate Emiko sera le catalyseur de biens des réactions...

Une fois gouté:

Un peu longuet au démarrage, on a du mal à pénétrer ce futur décrit uniquement à travers les détails sortant de l'ordinaire des personnages.
Assez sibyllin, nous n'arriverons tant que bien que mal à relier entre elles toutes les informations glaner le long de l'intrigue afin de reconstruire par nous-même le contexte futuriste de ce monde post-crise énergétique.
Etonnament, si l'on s'accroche (pendant quand même la moitié de l'ouvrage), le parti pris de plonger le lecteur directement au coeur des vies des personnages crée le rythme de cette histoire. Sans connaitre les tenants, aboutissants et éléments déclencheurs des intrigues dans lesquelles les acteurs et actrices s'engluent, nous sommes plongés la tête la première dans le stress et l'angoisse des choix que doivent faire les protagonistes qui n'ont pas plus d'information que nous !
Malgré des débuts difficiles, la fin justifie largement les efforts passés à comprendre qui fait quoi, où et avec qui. Grandioses et bourrés de rebondissement, les derniers chapitres recollent de façons spectaculaires tout ce que vous avez pû glaner comme information durant votre voyage littéraire.

La fille automate se lit pour se suffire à elle-même et nous faire voyager à travers le temps et l'espace, malheureusement sans but précis. Mais ne dit-on pas que le voyage est plus important que la destination ?

Mention spéciale à la plume de Paolo Bacigalupi qui nous entraine dans un Bangkok coloré plongé dans un monde terne et dur. Le dépaysement est total et vous vous surprendrez à parler quelques mots de Thaïlandais d'ici la fin de votre lecture.

Prix Nebula 2009.

Prix Locus - Premier roman 2010


Bérenger

Mordre le bouclier - Justine Niogret

mordrelebouclier.jpgFaisons court:
Chien traque une nouvelle proie, mais cette fois, ce n'est pas la sienne.
Bréhyr tente ainsi de détourner Chien de ses mortifères pensées concernant sa main mutilée.
Et c'est sur la route de merde et de sang menant à la Terre Sainte qu'elles chercheront: qui son nom et qui son cadavre.
Mais qu'en est-il de ce qu'elles ne cherchent pas: des rencontres ?

Mais prenons-nous le temps:
Point n'est de saison, si ce n'est l'hiver, dans Mordre le bouclier.
Avec sa froidure et sa solitude. Celle du corps: mutilé, et de l'esprit.
Questionnement, doutes et souffrances que seule la chaleur d'un feu, d'une confession ou d'une compagnie peut dégivrer de sa gangue de mort annoncée.
C'est tout cela que nous expose sans fard, car c'est le propre des guerriers, Justine Niogret dans cette suite directe de Chien du heaume.
On écoute, on comprend, on apprend. En clair, on grandit.
La postface signée Jean-Philippe Jaworski nous emmène encore plus loin sur le chemin de cette compréhension.
Poussée et parfois scolaire, cette explication ne doit pas vous faire hésiter à ouvrir un dictionnaire !
Ce ne serait, au pire, qu'une marque de respect envers Justine Niogret.
Car je le dit: "Oje, ce livre est un bon peigne".

Bérenger

L'héritage et autres nouvelles - Megan Lindholm alias Robin Hobb

lheritage.jpgUne fraction:
Dans ce recueil, les nouvelles s'intéressent aux laissés pour compte: à ceux que l'on abandonne pour sauver le monde.
Aux personnages principaux qui ne peuvent concevoir qu'il ne sont pas le coeur de l'histoire.
Aux vampires, aux musiciens, aux extraterrestre, aux héritiers et aux chats (nombreux sur la couverture et à travers les pages).
Aux relations mère-fille souvent compliqués.
En un mot comme en cent, ces histoires sont personnelles et chères à l'auteur.
Et la magie dans tout ça ? Et bien... Elle n'est pas tout à fait ce que l'on croit.

Un peu plus:
L'assassin royal, Les aventuriers de la mer, Le soldat chamane et La cité des anciens: on ne présente plus Robin Hobb.
Mais connait-on aussi bien Megan Lindholm ?
Le dernier magicien, La nuit du prédateur, Ki et Vandien ?
L'Héritage et autres nouvelles nous permet de prendre la pleine mesure de ces deux auteurs se partageant la même incarnation.
Chaque nouvelle possède sa propre introduction qui nous permet de mieux comprendre les motivations et autres sources d'inspirations de l'écrivain.
Cette pénétration dans sa vie en serait presque indécente si elle n'était pas aussi touchante.
Qu'elle signe sous son pseudonyme 'Robin Hobb' ou sous son nom, Megan Lindholm reste à ce jour la Dame d'Argent de la fantasy.

Bérenger

Le chevalier errant & L'épée lige - George R.R. Martin

lechevaliererrant.jpg

Synopsis:

Dunk, écuyer du chevalier errant Ser Alan de Pennytree, a toujours bien appris les leçons inculquées par son maitre. Mais sa rencontre avec un étrange garçon qui se fait appeler l'Oeuf va mettre à mal la ligne de conduite de tous chevalier: louer ses services aux nobles causes et prendre la défense des opprimés. Cette rencontre va changer à jamais le destin de cet étrange couple car: pour que le mal triomphe, il lui suffit de compter sur l'inaction des gens de bien.

Allons plus loin:

Par bien des aspects, Le chevalier errant se rapproche du film Chevalier avec le regretté Heath Ledger: élévation de la condition sociale et soucis allant avec, tournois et actes de bravoures. Cette première nouvelle est intense en moments forts et haletants. On resent chaque choc d'arme sur notre armure et on en viendrait presque à gouter la boue dans notre bouche.

Souhaitant ne rien divulguer de l'intrigue de L'épée lige, afin de ne pas vous gâcher le plaisir de la fin de la première histoire, je vous indiquerait juste que l'ambiance y est sensiblement la même mais plus axé sur de l'enquête et de la diplomatie.

Dans ce livre, nous retrouvons donc les principaux éléments de la saga dantesque du Trône de fer.

Bérenger