George R.R. Martin

Wild Cards (vol.1) - George R.R. Martin

Wildcards 1

Les cartes sont distribuées:
En 1946, un virus extraterrestre tue 90% de la population humaine.
Parmis les survivants, l'immense majorité subit des mutations délétères mais quelques élus y gagnent des pouvoirs surnaturels.
Le monde des super-héros vient de naitre ! Mais celui des supers-vilains aussi...

Quelle est votre main ?
Adorant les écrits de George, et ayant lu quelques uns de ses récits, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir une saga de science-fiction dont il est l'instigateur !
M'attendant à une histoire aussi épique que celle du Trone de Fer, mon enthousiasme fut un brin douché en comprenant que Wild Cards est un recueil d'histoires ayant dans l'univers fabriqué par George.
C'est donc avec circonspection que j'ai découvert les excellents textes de ces auteurs qui m'étaient inconnnus (Zelazny faisant exception).
Et ça tient sacrément bien debout ! Les auteurs se renvoie le monde et tels de brillants artistes lors d'un "jam",leurs lecteurs sont conquis.
Vivement la suite !

Bérenger

Dragon de glace - George R. R. Martin

dragondeglace.jpgUn soufle:
Des dragons pleins de couleurs, des sorcières pleines de secrets, des biscuits au fromage et des tableaux.
Quatres sujets, quatres histoires, quatres aventures qui n'attendent que vous pour vous y piéger.
Allez quoi ! Sautez le pas !
...
Auriez-vous peur ?

Une respiration:
Si j'ai pu croire, en commencant Dragon de glace, que ces histoires ne sortaient pas de l'ordinaire, j'en ai été d'autant plus marqué en le terminant.
En effet, si  "Le dragon de glace" et "Dans les contrées perdues" sont agréables à lire (malgré le respect des codes classiques, mais toujours efficace, de la fantasy) les deux autres nouvelles sont pour le moins surprenantes.
"L'homme en forme de poire" rendrait paranoïaque et fou n'importe qui. Cette terrible nouvelle est poignante et "Portrait de famille" vous prend aux tripes.
La tension augmentant continuellement jusqu'à son paroxysme.
Notre coeur y est d'ailleurs broyé.
De la Fantasy, du Fantastique, il ne manque que la Science-Fiction pour faire de ce livre un exemple classique de notre section S3F.

Bérenger

Le chevalier errant & L'épée lige - George R.R. Martin

lechevaliererrant.jpg

Synopsis:

Dunk, écuyer du chevalier errant Ser Alan de Pennytree, a toujours bien appris les leçons inculquées par son maitre. Mais sa rencontre avec un étrange garçon qui se fait appeler l'Oeuf va mettre à mal la ligne de conduite de tous chevalier: louer ses services aux nobles causes et prendre la défense des opprimés. Cette rencontre va changer à jamais le destin de cet étrange couple car: pour que le mal triomphe, il lui suffit de compter sur l'inaction des gens de bien.

Allons plus loin:

Par bien des aspects, Le chevalier errant se rapproche du film Chevalier avec le regretté Heath Ledger: élévation de la condition sociale et soucis allant avec, tournois et actes de bravoures. Cette première nouvelle est intense en moments forts et haletants. On resent chaque choc d'arme sur notre armure et on en viendrait presque à gouter la boue dans notre bouche.

Souhaitant ne rien divulguer de l'intrigue de L'épée lige, afin de ne pas vous gâcher le plaisir de la fin de la première histoire, je vous indiquerait juste que l'ambiance y est sensiblement la même mais plus axé sur de l'enquête et de la diplomatie.

Dans ce livre, nous retrouvons donc les principaux éléments de la saga dantesque du Trône de fer.

Bérenger

Skin trade - George R. R. Martin

skintrade.jpgPour résumer:

Une ville jadis au centre du monde, ensanglantée par une série de meutres atroces. Lui, un agent de recouvrement. Elle, une détective. Willie Flambeaux et Randi Wade croyaient bien connaître le labyrinthe des rues de cette cité décrépite, mais c'est dans les recoins les plus sombres de leurs propres passés qu'ils trouveront ce qu'ils cherchent. Là où se cachent leurs plus grandes peurs.


Plus en détail:

Oeuvre similaire à son héros: batârde. Trop longue pour une nouvelle et trop courte pour un roman, cette histoire à le mérite d'essayer d'accoupler Polar et Fantastique. Comme dans une nouvelle, les personnages sont croqués en quelques pages pour les principaux et quelques lignes pour les autres mais leur manque de profondeur empêche le lecteur de s'y attacher. Et donc de s'impliquer dans l'enquête.

L'enquête, parlons-en: le pitch est laché très vite (nouvelle oblige) et les maigres rebondissement téléphonés nous emportent vers une conclusion décevante. Décevante car apportée par le fantastique qui, de par sa nature, permet de tout expliquer. Martin ne se prive d'ailleurs pas de ce Deus Ex Machina pour conclure son histoire.

Si l'on salue l'exercice de style, je dois admettre que le résultat n'est pas au rendez-vous. On le lit, puis on l'oublie. Dommage.

Bérenger

Le Trône de fer - George R. R. Martin

adancewithdragons.jpgLaissez moi vous conter "une chansonde glace et de feu":

Dans le monde de Westeros les saisons s'étirent sur de longues périodes. Ici l'été peut durer 10 ans, mais comme le dit la devise de la maison Stark: "L'hiver vient". Et c'est cette noble famille du Nord du royaume des Sept Couronnes qui ouvre cette saga épique. En effet, le roi Robert Baratheon vient demander à Eddard Stark, seigneur de Winterfell et gouverneur du Nord, de devenir Main du Roi afin de l'aider à gouverner son vaste royaume. Alors qu'il se voit contraint par son honneur d'accepter son nouveau poste, Ned est loin de se douter des sombres évènements qui se préparent au nord du Mur, gigantesque barrière de glace séparant les Sept Couronnes des territoires sauvages d'Au-delà-du-Mur. Afin de rallier la capitale, le roi et sa nouvelle Main voyagent vers le Sud, traversant ce royaume qui se remet à peine de la rébellion qui conduisit Robert sur le trône de Fer dix ans auparavant. Et si un héritier avait survécut à cette sanglante révolte ? Que deviendrait le royaume s'il fourbissait ses armes de l'autre côté du detroit, à l'Est ?

 

letronedefer.jpgQuelques précisions:lepeedefeu.jpg

Les parutions du Trône de Fer (A song of ice and fire en version originale) en France sont en elles-mêmes une véritable épopée. Il existe 5 romans originaux: A game of throne, A clash of kings, A storm of swords, A feast for crows, A dance with dragons. Les quatres premiers ont été édités en France par J'ai Lu, mais ils ont été découpés en plusieurs tomes:
- Le trône de fer, Le donjon Rouge pour A game of throne
- La bataille des rois, L'ombre maléfique, L'invincible forteresse pour A clash of kings
ledonjonrouge.jpg- Intrigues à Port-Réal, L'épée de feu, Les noces pourpres, La loi du régicide pour A storm of swordslesnocespourpres.jpg
- Le chaos, Les sables de Dornes, Un festin pour les corbeaux pour A feast for crows
La première partie de A dance with dragons a été traduit et édité: Le bûcher d'un roi.
Ne pouvant attendre la sortie française, je me suis empressé de lire A dance with dragons (on devient impatient après 6 ans d'attente de la suite d'une histoire). Etant donné que j'ai lu majeure partie de ce cycle en français, c'est en français que j'en fais la critique (bien qu'il soit vrai que j'utilise la couverture de la version originale pour illustrer cet article).

batailledesrois.jpg

Techniques du conteur:laloiduregicide.jpg

George R.R. Martin nous livre un cycle culte. Une épopée médiévale comportant son lot de complots, trahisons, guerres, luttes de pouvoir mais aussi ses lots de bravoure, de couardises et surtout son humanité. Car c'est bien d'hommes et de femmes dont il s'agit et non pas de créatures féériques. De par leurs forces et leurs faiblesses, leurs doutes et leurs craintes, ils tissent l'histoire du royaume. Le récit s'efface et on pénètre un monde de chair et de sang. Une époque où la vie est sanglante et la réalité violente et crue. Violences, meurtres, amputations et viols, rien ne nous est épargné dans cette immersive expérience.
lombremalefique.jpgL'une des particularité de ce cycle provient de la narration: chaque chapitre suit en effet selon le point de vue d'un prlechaos.jpgotagoniste. Au premier plan les actions auxquelles le personnage prend part et en toile de fond le reste. De (trop?) nombreux arcs personnels sont ainsi développés. Parce qu'il a grandi avec Heilein, Tolkien et Lovecraft, l'horreur et le fantastique ne sont jamais loin. Et parce qu'il a travaillé en tant que scénariste pour la télévision, il souhaite que ses romans soient des "page-turner", que le lecteur se demande: "Que va-t'il se passer ensuite ?"
Construction cyclopéenne (chaque tome flirte ou dépasse le millier de pages) aux intrigues imprévisibles, la saga du Trône de fer est vivante. On y entre facilement mais on n'en sort jamais.
linvincible-forteresse.jpg"Au jeu des trônes, on gagne ou on meurt". Tout est dit.lessablesdedorne.jpg

HBO a réalisé l'adaptation en série télévisée de cette saga. Martin étant co-réalisateur, la série colle parfaitement aux romans. Tellement qu'il n'est pas rare d'entendre au mot près les dialogues issus des livres. L'ambiance y est harmonieusement retranscrite et si vous avez aimé le livre vous ne pourrez pas être déçu. Pour l'instant, saison 2 en cours, une saison correspond à l'histoire contée dans un livre en version originale.
intrigueaportreal.jpgunfestinpourlescorbeaux.jpg
Suite au succès de cette adaptation, J'ai Lu a décidé de ré-éditer, en français, les textes complets originaux.

Prix Locus - Roman de Fantasy 2001, 1999, 1997

Bérenger