Comment j'ai cuisiné mon père ma mère et retrouvé l'amour

Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère et retrouvé l'amour - S.G. Browne

commentjaicuisinemonpere.jpg

D'une bouchée:
Andy est mort. Andy est ressuscité. Vive Andy ! Joie, liesse et paix sur la Terre !...
Non. Andy boite (à cause de sa jambe quasi arrachée lors de l'accident de voiture) et Andy ne parle plus (car le pare-brise a voulu garder un souvenir de lui).
Et puis, Andy est laid. Atrocement mutilé et pourrissant sur pied, il est l'image holywoodienne du mort-vivant cannibale par excellence.
Ses parents, de bons parents, l'autorisent à vivre enfermé dans la cave avec les bouteilles de vin et le sortent pour sa réunion mensuelle des MVA (Morts-vivants anonymes).
Mais Andy veut plus. Quoi ? Il ne le sait pas encore. L'amour ? La reconnaissance ? Des droits ? Encore un peu de chevreuil ?

On se baffre:
Drôle, attendrissant et délicieusement morbide, ce roman de S.G. Browne est un véritable banquet.
Inventif, rythmé, surprenant, passionnant; seul mon manque de vocabulaire met un terme à cet éloge.
On a l'eau à la bouche dès les première lignes et on n'en démord pas avant le dernier signe de ponctuation.
Pour preuve, 2 jours après l'avoir entamé, j'en avais dévoré la dernière miette.
Simplement succulent.
...
A la limte un peu court, mais Mirobole Editions annonce déjà "Le jour où les zombies ont dévoré le Père Noël" pour Décembre 2013.
Juste le temps de refaire de la place.
A consommer sans aucune modération.
Bon appétit !

Bérenger