Billets de berengerseelweger

Bilan S3F de l'année 2015

Les incontournables :Humanite divisee

- Science-fiction : Humanité divisée de John Scalzi.
Suite et fin, ou fin et suite de l'excellente saga "Scalzi" commencée avec Le vieil homme et la guerre.

Si vous ne connaissiez pas encore cette excellente saga spatiale, sachez que vous ratez la guerre du millénaire !

La Terre contre le reste de la galaxie, les Terriens contre leurs homologues colons, des extraterrestre aussi bizarres qu'ils sont civilisés et tous luttant les uns contre ou avec les autres. Mais là où se démarque Scalzi, c'est dans son optique de relater cette guerre pas le petit bout de la lorgnette: par le trouffion de base ou le fermier perdu sur une planète lointaine.

Roi du monde-1- Fantasy : Même pas mort de Jean-Philippe Jaworski.
L'écriture soignée et recherchée de Jaworski finit de parfaire ce premier tome de sa nouvelle trilogie située cette fois dans une Gaule revisitée selon les mêmes codes que Gagner la guerre a pu le faire avec Venise.

Le fils d'un roi tué lors d'une conquête se voit garantir la vie sauve par le meurtrier de son père. Condamné à l'exil avec le reste de sa famille, il coulera des jours heureux jusqu'à ce que le roi assassin l'envoie se faire tuer dans une mission suicide. Sauf que voilà... Il en revient, et il n'est même pas mort...

Jaworski vous entrainera dans sa Gaule mystique, il vous fera découvrir le mode de vie des Gaulois ainsi que leur culture guerrière et pourtant si raffinée. Pourquoi se priver d'un tel voyage ?

 

 

- Fantastique : L'arbre d'Halloween de Ray Bradbury.L'arbre d'halloween
Poète et rimeurs ayant sû garder son âme d'enfant, Ray Bradbury nous offre cette petite pépite effrayante et cauchemardesque à déguster avec délectation les soirs de tempête !

Petit livre sympathique qui invite au voyage enfantin au pays des morts et des traditions. Un brin éducatif, excellement bien écrit (enfin, traduit en français pour le coup) et rythmé comme une folle nuit de fête.

 

 

 

 

Les découvertes:LeVivant
- Science-fiction : Le vivant d'Anna Starobinets.
Cette jeune auteure russe nous fait part de sa vision des réseaux de communications, de plus en plus intrusifs, et de leurs éventuelles dérives. A mon sens aussi intéressant qu'Orwel ou Huxley.

Le nombre d'être humain a été fixé, et il ne peut en être autrement. Le monde tel qu'il est conçu est fondé sur cette donnée et permet ainsi à tout un chacun une vie épanouie. L'arrivée d'un nouvel être sans "matricule" va tout bonnement le faire éclater.

Starobinets nous fait témoin des dérives du monde du Vivant, cruel miroir de ce vers quoi nos sociétés actuelle et de plus en plus virtualisée semble nous mener.

 

Les kerns de l'oubli 3- Fantasy : Les kerns de l'oubli de Feldrik Rivat.
Feldrik Rivat dynamite le mythe arthurien, fait passer Conan pour un débutant et conclut son cylce avec un final apocalyptique ! Une bourrasque de renouveau secoue les kerns !

Un jeune homme se réveille sans mémoire, à l'autre bout de la terre connue. Une cité millénaire se prépare à s'effondrer. Un dieu sort de sa tombe et de sombres pusissances se mettent à l'oeuvre...

Avec sa trilogie des Kerns de l'Oubli, Rivat nous conte une histoire impressionnante. De part ses rebondissements (nombreux), ses intrigues (tortueuses), son univers (riche) et surtout par la quantité impressionnantes d'histoires qui s'y déroulent !

A lire d'une traite pour profiter du spectacle !

 

- Fantastique : Les brillants de Marcus Sakey.LesBrillants1
Marcus Sakey s'approprie les codes des nouveaux super-héros d'aujourd'hui (les séries "Alphas", "Heroes"; la trilogie "Jason Bourne") et les réemploient afin de nous raconter son histoire.

Un choix un peu part défaut dans les "découvertes" de la rubrique "Fantastique" car je n'ai malheureusment lu que peu d'ouvrages en 2015 et les autres me semblait somme toute un brin trop classique. Mais comme la mode de 2015 était aux super-héros de tous les jours, aux "mutants" et autres super-soldat, il m'a semblé judicieux de vous le proposer. Une version papier de ce qui existe à la télé ou au cinéma. Attendons quand même la suite, elle pourrait peut-être nous surprendre !

Les limites de l'enchantement - Graham Joyce

Les limites de l'enchantementLe vent souffle sur les collines:
1960, dans un village campagnard quelque part en Angleterre. Elevée et résidant avec "Maman" Cullen, Fern vit en osmose avec la nature et les esprits qui l'habitent.
Mais lorsque des hippies emménagent à côté de leur chaumière, dont elles ne peuvent plus payer le loyer, la réalité et le monde moderne choississent de se rappeler à leurs bons souvenirs.
Et malgré tout le bien que ces deux femmes ont pu causer, Fern va amèrement découvrir qu'il n'est pas si simple de trouver du réconfort auprès de ses voisins dans les moments de besoin...

Apportant son lot de sortilèges:
Plus adultes, plus de péripéties, plus d'intrigue et de fantastique, Les limites de l'enchantement m'ont réconcilé avec Graham Joyce.
Des sociétés secrètes à peine esquissées (normal me diriez-vous, par définition elles sont secrètes !); de la magie (en est-ce vraiement si elle provient de la nature ?); et surtout le plus grand des mystères: l'amour !
Celui d'une mère pour sa fille, d'une femme pour un homme et de façons plus générale d'une personne pour une autre.
C'est avec sa plume légère, simple (sans être simpliste) et rafraichissante que Graham Joyce nous emporte dans sa balade anglaise. Son thème de prédilection est encore une fois exposé avec succès, un moment de vie partagé avec le lecteur: l'amour, la mort, la joie et la tristesse.
A lire avec précautions, pour ne pas briser cette magnifique bulle d'humanité.

Bérenger

Talulla - Glen Duncan

TalullaComme un parfum dans l'air:
Talulla, enceinte de Jacob Marlowe -le dernier loup-garou-, s'est réfugiée en Alaska.
Vivant loin de tout, elle pense être à l'abri:
- des vampires la traquant pour son sang (qui leur permettrait de résister au Soleil).
- des chasseurs (trop content d'avoir encore de quoi chasser).
Et bien entendu, c'est au pire moment qu'une tierce partie fera sont apparition en emportant son fils nouvellement né.
Grièvement blessée, Talulla va tout faire pour retrouver sa progéniture... Et si la volonté d'une mère ne suffit pas, la louve en elle s'en chargera !

Du feu dans les veines:
Après la névrose de l'immortel teinté d'un machisme tout animal, Glen Duncan nous livre la suite de sa trilogie au travers d'une femme enceinte à la jeunesse débridée qui se retrouve au milieu d'une tragédie millénaire.
De nombreuses digressisons, des flashbacks (servant peu l'intrigue et plus le nombre total de pages) et une approche plus jeune et maternelle de l'immortalité sont donc au programme de ses 600 pages.
Si cette question était traitée de façon originale dans le premier volume, elle tombe un peu à plat ici.
De plus, le spleen parental et le rejet de son propre enfant prennent le pas sur l'aspect surnaturel du loup, ce qui amène à environ 300 pages d'apitoiement et de déchéance humaine: à déconseiller aux dépressifs/ves.
En espérant un livre de fin de trilogie qui regagne en substance, en rythme et en intérêt.

Bérenger

Le prince déchu - Bernard Simonay

Le prince dechuGravé dans la pierre:
Jehn est l'ainé du chef de la tribu des Loups.
Plus grand et plus fort qu'aucun chasseur de la nation de la Petite Mer (Morbihan, il y a 6500 ans), il fait montre depuis quelques temps d'étranges capacités.
Alors quand les siens sont réduits en esclavages par des démons, il part en quête de vengeance au fin fond des terres désolées du Nord...

Chanté par l'histoire:
Mon ami Clément parlerait sans doute de "schéma narratif rassurant" pour parler de la structure de ce livre.
Un héros de stature surhumaine, à qui tout réussi ET qui possède des pouvoirs. Ajoutez une naissance mystérieuse, un drame familial et une expédition punitive au-delà du monde connu et vous obtiendrez les poncifs de l'Heroic-Fantasy.
La seule originalité vient du fait que l'histoire se déroule il y a 6500 ans: les armes sont en silex, la roue n'a pas encore été inventée ni le cheval domestiqué.
Les chapitres sont courts, l'action s'y enchaine rapidement sur fond d'instructions historiques documentées. Les péripéties se suivent agréablement mais sans grande surprise.
Nous attendrait-elle dans les deux prochains volumes de cette trilogie "des enfants de l'Atlantide" ?
Pour celles et ceux qui souhaitent se plonger dans un classique du genre.

Bérenger

L'arbre d'Halloween - Ray Bradbury

L'arbre d'halloweenOn prépare les costumes:
Pour cette nuit d'Halloween, Tom Skelton ne pouvait se déguiser qu'en squellette évidemment !
Ses amis et lui sont tous apprêtés et préparés pour leur quête de friandises.
Mais cette année, le trublion de la bande ne les accompagne pas. Où peut-il bien être ?
Et qui est donc ce bien étrange personnage, vivant dans la plus hantée des maisons de la ville ?

Pour une nuit magique:
Délicieuse sucrerie littéraire et effrayante histoire instructive servie dans un magnifique écrin de prose poétique. Faisant sonner chaque phrase comme un carillon de confiseries à nos oreilles.
On retrouve dans L'arbre d'Halloween tout le génie de Ray Bradbury (et du traducteur évidemment): poésie, maitrise des mots et de leur pouvoir évocatoire afin de nous transporter dans son  merveilleux voyage.
Un safari au pays de l'enfance, teinté d'automne et de mort.
A mettre entre toutes les mains, grandes ou petites, de celles et ceux qui souhaitent (re)découvrir l'essence d'Halloween.
De la préhistoire à nos jours en passant par l'Egypte antique et le Mexique.
Indispensable dans toutes les bibliothèques, à lire à voix haute au coin du feu la nuit de Sahmain.

Bérenger