Les Ombres d'Esteren: le concert

Spectateur venu incognito, j'ai pû apprécier, comme tous les chanceux présents, ce sublime spectacle.
Spectacle plus que concert car si la musique était à couper le souffle, son écrin (le Grand Temple de Lyon) était magnifique.
Les illustrations projetées étaient, de plus, à chaque fois pertinentes et faisaient écho aux sensations suscitées par les chansons.
Tous ces éléments combinés ont fait de ce moment bien plus que la simple somme de ses parties.

Chaque chanson véhicule à merveille sont lot d'émotions, de sentiments et de sensations.
En vrac: incitation à l'aventure, aux découvertes de grands espaces, à la guerre, à l'amour, la joie, la tristesse et la peur.
N'étant pas le moins du monde expert (ni même connaisseur) du monde musical, je ne peux que me contenter bien malgré moi, que de piètres comparaisons.
Mon seul point connu sera une comparaison avec quelques ambiances réalisées par Hans Zimmer: les équipées sauvages du Seigneur des anneaux, la féérie bucolique elfique et la barbarie du colisée de Gladiator.

Cette performance a été composée par Jure Peternel et réalisée par l'orchestre de Fourvière dirigé par François Rousselot (ayant composé 2 chansons du programme), mais aussi par les chorales Artifices et A tout choeur et la soprano Mathilde Monfray.
Lors de l'entracte nous avons même été honoré de la réunion de toute l'équipe des Ombres d'Esteren le temps d'une photo (Kathie, Christophe et Nelyhann nous étaient déjà connus).
Delphine Bois, compositrice de "Tulg Naomh" a même été saluée par le chef-d'orchestre suite aux applaudissement reçu par ladite chansons.
A quand l'album "Dearg - Live" ?

Pour mémoire: "Les Ombres d'Esteren" est un projet crossmedia initié en 2006 par le collectif Forgesonges, Esteren est un univers gothique inspiré par la mythologie celtique. Il se décline en une gamme de livres de jeux de rôle traduits en anglais et primés plusieurs fois aux Etats-Unis, en trois albums de musique, et un projet de jeu vidéo.
Pour plus d'info, n'hésitez pas à relire notre interview.

Bérenger

Les Ombres d'Esteren 2013

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau