Bilan S3F de l'année 2015

Les incontournables :Humanite divisee

- Science-fiction : Humanité divisée de John Scalzi.
Suite et fin, ou fin et suite de l'excellente saga "Scalzi" commencée avec Le vieil homme et la guerre.

Si vous ne connaissiez pas encore cette excellente saga spatiale, sachez que vous ratez la guerre du millénaire !

La Terre contre le reste de la galaxie, les Terriens contre leurs homologues colons, des extraterrestre aussi bizarres qu'ils sont civilisés et tous luttant les uns contre ou avec les autres. Mais là où se démarque Scalzi, c'est dans son optique de relater cette guerre pas le petit bout de la lorgnette: par le trouffion de base ou le fermier perdu sur une planète lointaine.

Roi du monde-1- Fantasy : Même pas mort de Jean-Philippe Jaworski.
L'écriture soignée et recherchée de Jaworski finit de parfaire ce premier tome de sa nouvelle trilogie située cette fois dans une Gaule revisitée selon les mêmes codes que Gagner la guerre a pu le faire avec Venise.

Le fils d'un roi tué lors d'une conquête se voit garantir la vie sauve par le meurtrier de son père. Condamné à l'exil avec le reste de sa famille, il coulera des jours heureux jusqu'à ce que le roi assassin l'envoie se faire tuer dans une mission suicide. Sauf que voilà... Il en revient, et il n'est même pas mort...

Jaworski vous entrainera dans sa Gaule mystique, il vous fera découvrir le mode de vie des Gaulois ainsi que leur culture guerrière et pourtant si raffinée. Pourquoi se priver d'un tel voyage ?

 

 

- Fantastique : L'arbre d'Halloween de Ray Bradbury.L'arbre d'halloween
Poète et rimeurs ayant sû garder son âme d'enfant, Ray Bradbury nous offre cette petite pépite effrayante et cauchemardesque à déguster avec délectation les soirs de tempête !

Petit livre sympathique qui invite au voyage enfantin au pays des morts et des traditions. Un brin éducatif, excellement bien écrit (enfin, traduit en français pour le coup) et rythmé comme une folle nuit de fête.

 

 

 

 

Les découvertes:LeVivant
- Science-fiction : Le vivant d'Anna Starobinets.
Cette jeune auteure russe nous fait part de sa vision des réseaux de communications, de plus en plus intrusifs, et de leurs éventuelles dérives. A mon sens aussi intéressant qu'Orwel ou Huxley.

Le nombre d'être humain a été fixé, et il ne peut en être autrement. Le monde tel qu'il est conçu est fondé sur cette donnée et permet ainsi à tout un chacun une vie épanouie. L'arrivée d'un nouvel être sans "matricule" va tout bonnement le faire éclater.

Starobinets nous fait témoin des dérives du monde du Vivant, cruel miroir de ce vers quoi nos sociétés actuelle et de plus en plus virtualisée semble nous mener.

 

Les kerns de l'oubli 3- Fantasy : Les kerns de l'oubli de Feldrik Rivat.
Feldrik Rivat dynamite le mythe arthurien, fait passer Conan pour un débutant et conclut son cylce avec un final apocalyptique ! Une bourrasque de renouveau secoue les kerns !

Un jeune homme se réveille sans mémoire, à l'autre bout de la terre connue. Une cité millénaire se prépare à s'effondrer. Un dieu sort de sa tombe et de sombres pusissances se mettent à l'oeuvre...

Avec sa trilogie des Kerns de l'Oubli, Rivat nous conte une histoire impressionnante. De part ses rebondissements (nombreux), ses intrigues (tortueuses), son univers (riche) et surtout par la quantité impressionnantes d'histoires qui s'y déroulent !

A lire d'une traite pour profiter du spectacle !

 

- Fantastique : Les brillants de Marcus Sakey.LesBrillants1
Marcus Sakey s'approprie les codes des nouveaux super-héros d'aujourd'hui (les séries "Alphas", "Heroes"; la trilogie "Jason Bourne") et les réemploient afin de nous raconter son histoire.

Un choix un peu part défaut dans les "découvertes" de la rubrique "Fantastique" car je n'ai malheureusment lu que peu d'ouvrages en 2015 et les autres me semblait somme toute un brin trop classique. Mais comme la mode de 2015 était aux super-héros de tous les jours, aux "mutants" et autres super-soldat, il m'a semblé judicieux de vous le proposer. Une version papier de ce qui existe à la télé ou au cinéma. Attendons quand même la suite, elle pourrait peut-être nous surprendre !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau