Documentaire sur le marché de la drogue de Baltimore

D. Simon et E. Burns, The Corner

Avant-goût :

The Corner est un récit journalistique romancé nous montrant le quotidient d'un quartier de la ville de Baltimore (USA) devasté par le marché de la drogue.

Critique :

"The Corner" est un livre qui nous fait ouvrir les yeux au même titre que le fameux Gomorra de Roberto Saviano. Ici, on plonge au milieu de quelques rues de Baltimore où un système incroyable prospère financièrement, déchire les familles, entraîne tout le monde au fond du gouffre.

"The Corner" c'est le récit des vies de plusieurs familles dont celle en particulier du jeune DeAndre et de ses parents. Les auteurs nous montrent sous tous les angles comment fonctionne ce système tentaculaire, comment il s'est installé au fil des ans, pourquoi il représente les faillites des systèmes scolaire, judiciaire et social.

Au fil des pages, tout s'imbrique et on mesure le degré de desespoir pour sauver ce quartier. Pourtant quelques actions redonnent un peu espoir, comme l'histoire de cette femme qui essaye de retirer les gamins du Corner en s'occupant seule d'un gymnase/centre de loisirs.

Les auteurs posent et répondent à toutes les questions nous traversant l'esprit notamment concernant la quasi absence d'actions de la police. Ils décryptent, analysent, mettent en lumière les méchanismes de ce système implacable.

Ce documentaire romancé est une lecture indispensable, saisissante et despérante à la fois.

Note : 5 étoiles

Acheter "The Corner" sur Fnac.com (5% de réduction, livraison gratuite)
Pour moins de 8€ aux éditions J'ai lu

Citations :

" "Merci d'inscrire votre nom et classe en haut de la copie, aviez-vous noté sur la feuille d'interrogation. [...] Pour un bonus de dix poins, dessinez-moi un smiley."
Sur vingt-deux élèves vous n'obtenez que six bonhommes souriants."

"D'ici là, tous seront broyés. Le système scolaire aura tenté sa chance, compté ses pertes et classé ses dossiers : il ne prend pas les réclamations.
Le corner les aura tous."

"Le corner prend sa source dans le désir humain ; brut, certain, immédiat. Et la triste vérité, c'est qu'aucune force de maintien de l'ordre ne peut se mesurer au désir. Ici, à l'angle de Fayette et Monroe, comme dans tous les autres corners de Baltimore, les dealers et les camés ont gagné parce qu'ils sont légion."

The Corner - Ed Burns, David Simon

Navigation : Analyses, livres audios, adaptation en BD/Cinéma, VO

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau