Thilliez, Franck

La nouvelle génération du thriller français

Train d'Enfer pour Ange Rouge

Avant-goût :

La femme du commissaire Sharko a disparu depuis maintenant six mois mais pour l'instant Sharko doit s'occuper d'un meurtre particulièrement complexe et cruel ...

Critique :

Premier thriller de Franck Thilliez, Train d'Enfer pour Ange Rouge (TEAR) est un mélange du meilleur de Jean-Christophe Grangé et de Maxime Chattam. L'intrigue est particulièrement savoureuse, en étant bien ficelée et en abordant plusieurs thèmes tels que les tueurs en série, le milieu sadomasochiste de Paris, l'avènement d'Internet etc. Franck Thilliez utilise la première personne, un exercice difficile dont il s'en sort à merveille car le lecteur est immédiatement embarqué dans l'histoire qui ne perd pas une minute. Dans la peau du commissaire Sharko, on subit la même horreur, les mêmes doutes, on explore les mêmes pistes. On ne fait qu'un avec Sharko car le personnage et ses émotions sont dépeintes de façon très réaliste. Le rythme ne souffre d'aucun temps mort, qualité essentielle d'un bon thriller. D'autre part certaines scènes très visuelles demeurent assez dures donc les lecteurs trop sensibles n'apprécieront pas cette avalanche d'horreur et de violence. La fin tient toutes ses promesses mais certains détails sont difficiles à avaler.

Cependant avec un peu de recul on constate que ce thriller est grand public, facilement consommable et avec la finesse d'un blockbuster au cinéma. Bref, un pur divertissement à prendre comme tel.

Au final, Franck Thillez signe quand même un thriller d'excellente facture dans ce genre-là.

Note : 4  étoiles

tear.jpg

La mémoire fantôme

Avant-goût :

Manon souffre d'une amnésie antérograde c'est-à-dire qu'elle à une mémoire d'environ quatre minutes, et Manon court un très grand danger depuis qu'elle est sortie d'une cabane avec des marques de liens aux chevilles et poignets... Elle va bientôt rencontrer la lieutenant Lucie Hennebelle, pour affronter le Professeur ce tueur en série féru de mathématiques...

Critique :

Franck Thilliez ne recule devant rien, pas même d'écrire un thriller sur fond de mathématiques et avec une héroïne dotée d'une mémoire de quatre minutes... La partie mathématique est très réussie, le thème est rendu passionnant sans que cela soit indigeste pour le néophyte. Le thème de la mémoire est moins fluide et au final un peu lourd. En effet les protagonistes sont souvent obligés de répéter ce qu'ils viennent de dire à Manon puisque toutes les quatre minutes sa mémoire s'efface. De plus Franck Thilliez a été obligé de fournir plusieurs chapitres explicatifs sur le fonctionnement de la mémoire, ce qui est très intéressant et utile pour le roman mais cela ralenti aussi fortement le rythme effréné du thriller. Outre cette baisse de régime lors des explications, les évènements s'enchaînent à un rythme infernal, en particulier les 150 premières et dernières pages.

D'autre part l'écriture est épurée, totalement portée vers l'action sans que des métaphores malvenues alourdissent inutilement le récit. Les thèmes utilisés sont passionnants mais Franck Thilliez a tendance en faire trop : les personnages de Lucie Hennebelle et du flic Hervé Turin cachent tout deux un lourd secret pas vraiment nécessaire au récit. La fin se déroule en deux temps, avec une première conclusion magistrale et une deuxième conclusion moins crédible.

Bien sûr il ne faut pas oublier que c'est un ouvrage de fiction qui utilise des données scientifiques pour servir l'intrigue. Cela a le mérite de donner envie d'en savoir plus sur les sujets abordés.

Au final "La mémoire fantôme" est un thriller palpitant de bout en bout, dommage que l'auteur soit allé à peine trop loin sur certains points ...

Note : 4  étoiles

Memoire-fantome.jpg

L'anneau de Moebius

Avant-goût :

Stéphane est un artiste pour le monde du cinema. Il crée des monstres en latex. Un jour il se met à rêver de son futur proche qui s'annonce horrible. Dès lors il fera tout pour bousculer la marche des événements et surtout, avec l'aide du flic Victor, arrêter l'homme qui commet des meurtres abjects...

Critique :

Voici un thriller qui, soyez en sûr, est totalement original. L'auteur a choisi de mêler une intrigue de thriller conventionnel (un tueur très retors, un flic qui le pourchasse, une symbolique des meurtres à déchiffrer, etc.) à une composante fantastique avec ce personnage principal qui se met à voir des bribes de son futur lorsqu'il rêve. Très habilement Franck Thilliez insère cette composante dans la mécanique du thriller et permet au suspense d'atteindre des sommets. Le résultat est époustouflant de maîtrise. L'auteur réussit à ne pas se prendre les pieds dans son ruban de Moebius tout en gardant un rythme effréné.

D'autre part, pour ajouter encore de l'originalité à ce thriller l'auteur décide de nous amener au plus proche des imperfections de la Nature avec pour thème central les maladies congénitales. Ce thème, très dur, nous met face à l'horreur de ses pauvres hommes et femmes qui ont souvent des maladies très visibles et qui doivent affronter le regard des autres au quotidien. Cela donne à réfléchir sur notre façon de regarder ces personnes-là.

Le gros bémol de ce thriller si original est d'utiliser des meurtres peu réalistes, avec une sorte de surenchère de l'horreur. Ce n'était franchement pas nécessaire.

Au final cet Anneau de Moebius est un thriller très riche, innovant et particulièrement maitrisé. 

Note : 4  étoiles

anneau-de-moebius.jpg

Fractures

Avant-goût :

Alice souffre de trous noirs depuis toute petite et malgré son suivi par un psychiatre. Un soir, après une de ces "bulle d'encre" elle retrouve son chemisier ensanglanté dans la baignoire ... Qu'a-t-elle fait ?

Critique :

Avec Fractures, Franck Thilliez reste fidèle à son style, sa marque de fabrique. En effet il utilise un thème scientifique au centre d'un thriller survitaminé. Ici c'est la psychiatrie qui est choisie avec en autres les personnes atteintes d'un Lock-In Syndrom.

Malheureusement l'auteur ne corrige pas certaines fautes commises dans ses précédents romans. Il va tout simplement trop loin dans son intrigue. Ce manque de retenu fait apparaître alors au grand jour des rebondissements futurs des centaines de pages avant leur réalisation. En bref, le lecteur réussit sans grande difficulté à lire au moins partiellement dans le jeu de l'auteur.

Un problème spécifique à ce roman est que la première partie est de bien moins bonne qualité que la seconde. En effet au début le récit est brouillon et il n'est pas facile de s'y retrouver entre les personnages. Par contre passé la moitié du roman, on retrouve un vrai thriller et de la surprise.

Au final, Franck Thilliez tenait là un bon sujet qu'il a trop exploité, fragilisant ainsi la réussite de ce thriller.

Note : 3 étoiles

 

Fractures - Franck Thilliez

Navigation : Auteurs populaires

Navigation : Auteurs français

 

Navigation : Auteurs de thrillers

Commentaires (3)

Dominique
  • 1. Dominique | 04/12/2011
Bonjour,

je viens de lire coup sur coup "le Syndrome E" et "GATACA".
En toiles de fonds : l'origine de l'homme et de la violence, les personnages de Sharko et de Hennebelle qui se rencontrent.
Moins d'horreur que dans les prédédents, bien que l'atmosphère reste lourde et prenante.
Pour ma part : passionnant
Angelina - fan de polar
  • 2. Angelina - fan de polar (site web) | 19/06/2010
J'ai bien aimé Train d'enfer pour ange rouge, même si ça va presque un peu loin dans le sadisme.
leurrech mary
  • 3. leurrech mary (site web) | 06/03/2009
bonjour clement

je suis tout à fait d'accord avec cette critique sur TEAR. as tu lu deuils de miel?
Thilliez me rappelle Grange.
je pense que je préfère les premiers livres de Thilliez que les actuels. c'est peut-être parce que je les dis dans le désordre...
ton site est vraiment une source d'infos préciuse
cordialement
mary
ps : mon roman policier est terminé.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau