Teran, Boston

Le Credo de la Violence

Avant-goût :

En 1910, un père et son fils (sans que le père le sache) partent au mexique pour livrer un camion remplit d'armes destiné aux insurgés de la révolution mexicaine en cours.

Critique :

Boston Teron est un auteur dont on ne connait quasiment rien, qui entretient le secret et qui s'est fait connaître par son livre "Satan dans le désert". Son dernier roman "Le credo de la violence" est plutôt décevant et en voici les raisons.

Tout d'abord ce roman est l'histoire de la relation étrange entre ce père et l'homme dont il ne sait pas qu'il est son fils. Tout au long du roman les deux personnages s'opposent et se jugent mutuellement. Si l'approche est intéressante la lenteur du déroulement dérange et cette relation finit par ennuyer parce qu'au final il ne se passe pas grand chose entre les deux hommes.

Toutefois le roman verse aussi avec succès cette fois dans le western avec quelques scènes mémorables d'attaques comme celle d'un train par exemple. Mais ces scènes sont quand même très peu originales et c'est dommage.

La dernière partie du roman est de loin la plus intéressante puisqu'elle traite de l'exploitation du pétrole en terre mexicaine avec le soutient financier et logistique (armes entre autres) des Etats-unis qui aident ceux qui ont le pouvoir.

Au final ce roman navigue entre les genres et ne réussit jamais à convaincre réellement.

Note : 2 étoiles

Acheter "Le Credo de la Violence" sur Fnac.com (5% de réduction, livraison gratuite)
Pour moins de 19€

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau