Shane Stevens

Au-delà du Mal

Avant-goût :

Thomas Bishop est un tueur en série diaboliquement intelligent. Voici l'histoire de sa vie.

Chronique :

On présente souvent Thomas Harris et son dragon rouge de 1981 comme le roman précurseur du genre "Thriller". C'était sans compté sur "Au-delà du mal" de Shane Stevens sorti en 1979 et qui le surpasse sur tous les plans.

Ce thriller - oublié pendant des décennies - a de quoi ravir autant le profane que le fin connaisseur et ce plus de 30 ans après sa sortie. C'est en fait là un des meilleurs thriller avec un tueur en série jamais écrit.

Shane Stevens a construit son roman autour du serial killer Thomas Bishop qui se prend pour le fils de Caryl Chessman. On suit l'évolution du personnage depuis son enfance jusqu'à sa mort. On suit aussi le destin croisé de plusieurs autres personnages qui croisent la route du tueur de plus ou moins près. On retrouve ainsi un politicien bien avisé qui utilise ce "monstre" pour créer un débat sur la peine de mort et ainsi propulser sa carrière au niveau national, un journaliste débrouillard qui se voit confier par son journal la lourde tache de retrouver la piste du tueur, et aussi divers médecins et flics qui s'intéressent au tueur.

Shane Stevens ne perd jamais son souffle et nous raconte sans temps mort sur plus de 950 pages l'histoire incroyable de ce tueur en série fictif. Le tout est très fluide, l'auteur jongle parfaitement entre les différents personnages sans en négliger un seul. L'ensemble du roman est d'une crédibilité totale au point qu'on en vient à se demander si l'auteur ne nous raconte pas l'histoire d'un vrai serial killer.

Au final on retrouve là le tout premier thriller sur un tueur en série et étonnamment c'est presque le tout meilleur !

Note :5 étoiles

au-dela-du-mal.jpg

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau