Slaughter, Karin

Pas de pitié pour Martin

Avant-goût :

Martin n'est qu'un pauvre bougre, vivant chez sa mère acariâtre à 36 ans, employé comme comptable mais surtout comme souffre douleur chez SuperSanitaires et dont la vie va changé le jour où on l'accuse du meurtre de sa collègue...

Critique :

Karin Slaughter est très connue pour ses thrillers, ici elle s'attaque dans ce court roman à l'humour noir et le résultat est décevant.
Tout d'abord le court format empêche toute forme de suspense, très vite il est facile de déviner le véritable auteur des crimes. Ensuite la forme du roman, censée faire sourire le lecteur n'est pas non plus une franche réussite. Le lecteur de polar appréciera tout de même les nombreuses références à d'autres auteurs de polars.
Mais revenons un peu sur l'intrigue qui, en plus d'être mal ficelée, accumule les incohérences et des scènes tout à fait convenues ou encore à l'image de la fin, détonantes.

Tout compte fait ce mini roman est seulement à lire entre deux thrillers sanglants pour temporiser ou pour passer le temps dans les transports en commun.

Note : 2 étoiles

Acheter "Pas de pitié pour Martin" sur Fnac.com (5% de réduction, livraison gratuite)
Pour moins de 11€

Hors d'atteinte

Avant-goût :

Près de Gran County, aux Etats-Unis, Jeffrey (policier) et sa femme Sarah(medecin et légiste) à ses heures doivent retrouver Lena, l'acolyte de Jeffrey, qui a de sérieux problèmes en Géorgie (l'état). Bientôt ils se retrouveront au milieu d'un vaste marché de la drogue, de néonazis et d'explosions en tout genre...

Critique :

Ce livre est un ouvrage intéressant à critiquer de part son ambiguité. Il a les éléments d'un excellent bouquin mais aussi souvent les défauts d'un thriller très médiocre... Commençons par les personnages du roman. Certains personnages sont bien campés et je pense notamment à Lena au temperament disons explosif, son ex-petit ami maléfique et le shérif Valentine. Parmi les personnages mi-figue mi-raisin on trouve Jeffrey qui est pas mal en tant que flic mais à qui il manque du charisme. Finalement le personnage le moins réussi est le deuxième personnage principal : Sarah. En effet cette personne très humble (bien que sortie dans les meilleures de sa promo de médecine elle préfère sauver la veuve et l'orphelin dans un bled paumé... quel grand coeur !) est désespérément niaise et sans relief. En fait on ressort du livre avec la nette impression qu'elle n'a servie à rien alors que c'est le deuxième personnage principal. Ah oui j'ai failli oublier l'épisode marquant-mais-j'en-suis-sortie-plus-forte de sa vie : un viol sauvage dans les toilettes. Ce choix de l'auteur est plus que discutable vu la manière dont il a été traité. Le recit qui en est fait est presque pathétique et ne touche absolument pas le lecteur alors qu'il y a là un potentiel énorme. Cet évènement ne pèse pas plus sur elle qu'une rupture avec son amour de lycée !

Bref, passons, passons. Au premier abord l'intrigue prenait un chemin très connu : de la drogue, des méchants très méchants car nazis (les stéréotypes sont très présents dans le livre) et une police locale dépassée et peu regardante. Toutefois quelques scènes sont très bonnes surtout lorsque Karin Slaughter leur donne une dimension psychologique. De même le style apparait comme lourd avec des longues descriptions et du remplissage là où il n'y en a pas besoin mais aussi ponctué ici et là de petites phrases pertinentes sur notre vie quotidienne mais elles sont toutefois trop rare.

Concernant la fin on ne peut que constater qu'elle est assez prévisible et peu risquée. En effet Karin Slaughter se permet de faire mourir un des personnages à la dernière page et ce un peu totalement gratuitement. Tout ça alors que 15 pages plus tôt deux autres personnages se trouvent totalement piégés et s'en sortent miraculeusement (et sans aucune crédibilité).

Au final il me semble que Karin Slaughter n'exploite pas son potentiel que l'on voit poindre de temps et temps, elle préfère se cacher derrière un style passe-partout et des clichés...

Note : 3 étoiles

Acheter "Hors d'atteinte" sur Fnac.com (5% de réduction, livraison gratuite)
Pour moins de 20€ aux éditions Grasset

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau