Thierry Serfaty

La Nuit Interdite

Avant-goût :

Cet homme a vu le visage de l'assassin de sa femme et de son enfant. Mais la mémoire de cet homme bloque cette image, il n'arrive pas à s'en souvenir et au fur et a mesure qu'il dort, il oublie...

Critique :

Thriller scientifique par excellence, La Nuit Interdite est vraiment original et plein de qualités. Tout d'abord le rythme est assez étonnant puisque le départ est très lent et ensuite tout s'accélère progressivement au point qu'on a du mal à reposer le livre. On déplorera cependant quelques longueurs vite pardonnées. Ce livre traite à la fois du sommeil et de la mémoire, Thierry Serfaty a réussi à les imbriquer au coeur de son intrigue. Tout tourne autour de ces deux thèmes, et cela est remarquablement fait. Le danger pour un auteur qui traite de sujets scientifiques est de trop en faire, c'est-à-dire de laisser la documentation prendre le pas sur l'intrigue. Ici ce n'est pas le cas voilà pourquoi "La Nuit Interdite" est un thriller passionnant. D'autre part ce thriller comporte tous les autres ingrédients qui font le succès du genre : des personnages attachants, une intrigue soignée et une fin surprenante.

Au final "La Nuit Interdite" est un excellent thriller scientifique qui comporte toutefois quelques longueurs.

Note : 4  étoiles


nuit-interdite.jpg

Peur

Avant-goût :

Des phobiques décident de se suicider en affrontant leurs peurs pour montrer qu'ils s'en sont affranchis. Le commissaire Flamand et son équipe doivent se dépêcher d'enquêter pour empêcher l'hécatombe...

A propos :

Peur est le 2eme tome de la série de la pyramide mentale de Thierry Serfaty, le 1er tome est "La Nuit Interdite". La suite de Peur est "Agônia"

Critique :

Après "la Nuit Interdite", Thierry Serfaty revient avec Peur, un thriller consacré à la 2eme face de la pyramide mentale. Cet opus est encore mieux réussi que le précédent, les personnages sont beaucoup plus attachants, les décors mieux mis en avant (notamment la Provence), les dialogues sonnent juste et globalement le style de Thierry Serfaty est agréable à lire. Il utilise intelligemment ses connaissances de médecin et ses recherches personnelles pour nous faire découvrir des aspects de notre personnalité et de notre cerveau en général. On a donc le sentiment d'en connaître plus même si toutefois la limite entre le vrai et le faux n'est pas toujours bien définie. Tout cela pour souligner que l'intrigue est particulièrement intéressante même si on regrettera quelques temps mort vers le milieu du livre. La fin ouvre sur Agonia la suite de Peur.

Science, médecine et humour font bon ménage sous la plume de Thierry Serfaty dans un thriller fort agréable à lire.

Note : 4  étoiles


peur.jpg

Agonia

Avant-goût :

Le Maître est mort, Laura et Erick Flamand pensent donc en avoir fini avec cette histoire mais dans l'ombre un nouveau maître prend la relève et les meurtres continuent ...

Critique :

Agonia a été écrit en même temps que Peur, et cela se voit immédiatement tant Agonia est vraiment la suite de Peur. L'intrigue commence exactement là où on l'avait laissé avec Peur, on retrouve donc tous les personnages directement sauf celui d'Erick Flamand qui tarde à entrer en scène. Le résultat est assez surprenant si on a laissé une grande pause entre les deux livres, se replonger directement dans l'intrigue n'est pas forcément évident. Agonia reprend les mêmes ficelles du succès de Peur, à savoir des personnages attachants et de bons dialogues. Toutefois l'intrigue a du mal à démarrer tant on a l'impression que c'est un "copier coller" de celle de Peur, puis l'intrigue s'étoffe un peu plus avec la mise en place d'un projet beaucoup plus vaste que la simple suppression de la peur mais malheureusement cet aspect est finalement quasiment inexploité. Le roman manque de passages scientifiques comme dans les autres ouvrages de l'auteur, on apprend donc moins de choses. Peur n'avait pas rempli certaines attentes du lecteur, notamment la mise en péril d'Erick Flamand, cette lacune est comblée avec Agonia.

Pour apprécier pleinement Agonia il faut le lire juste après Peur sinon le lecteur aura des difficultés à entrer dans l'histoire. J'ajoute qu'il ne faut pas lire Agonia sans avoir lu Peur, sinon la lecture n'a que peu d'intérêt.

Note : 2 étoiles


Agonia.jpg

Demain est une autre vie

Avant-goût :

Chirurgien prestigieux aux Etats-Unis, James Byrne se réveille en sursaut au côté de sa femme, parfaite inconnue à ses yeux...

Chronique :

Thierry Serfaty nous propose ici un roman loin de ses succès qui mélangeaient de belle manière la nervosité d'un thriller à un contexte scientifique passionnant. Là, le lecteur a juste droit à un thriller à l'américaine dans tout ce que cela implique de médiocre.

L'intrigue ressemble fort à un mauvais scénario de cinéma d'action. On n'y croit pas, tout simplement. Tout s'enchaine très vite sans être crédible et pire, la fin se laisse deviner facilement. Cela manque vraiment d'originalité et de valeur ajoutée. Pourquoi situer l'action à New York ? Et que dire des personnages, tous très lisses ou caricaturaux. Entre le duo d'agents homme-femme du FBI, le chirurgien cascadeur et l'ami psychologue bobo, on s'enfonce soit dans les clichés soit dans l'incohérence.

La fin en pirouhette ne sauve pas le roman puisqu'elle était visible de loin et que de toute façon peu importe vu le reste du roman.

Au final, ce thriller est un exercice raté, un mauvais exemple du genre. Une déception.

Note : 1 étoiles

 

Navigation : Auteurs à découvrir