Romain Sardou

Personne n'y echappera

Avant-goût :

Dans le New Hampshire, dans un chantier d'autoroute on retrouve un tas conséquent de cadavres... Dans le même temps, Frank Franklin, un professeur de littérature fraichement diplômé arrive à l'université plutôt fermée du Durisdeer College dont le terrain touche celui du chantier...

Chronique :

Après le roman d'aventures médiéval, Romain Sardou s'attaque au thriller avec plus ou moins de succès. L'intrigue est très originale, le tueur en série imaginé par Romain Sardou est particulièrement intelligent mais justement peut-être un peu trop. Ce qui nuit à la crédibilité de l'histoire. C'est là que se trouve le point faible de ce thriller : la vraisemblance. j'ai trouvé l'ensemble trop exagéré et c'est dommage car en allant un peu moins loin dans l'intrigue et dans les meurtres, le roman n'aurait pu être que meilleur. Toutefois, je pense qu'il apparait que Romain Sardou a vraiment voulu faire un roman dérangeant, un roman dans lequel quoi que les protagonistes fassent, ils ne puissent y échapper, d'où le titre. Outre ces aspects de l'intrigue, le reste est correct, les personnages ne sont pas trop superficiels et les descriptions restent convaincantes.

Que ce soit au niveau de la forme et surtout au niveau du fond, ce premier thriller de Romain Sardou n'est pas assez abouti mais le tout est quand même prometteur.

Note : 4  étoiles


personne-ny-echappera.jpg

Pardonnez nos offenses

Avant-goût :

Fin du XIIIème siècle. La religion est présente partout en France même dans les villages les plus reculés. Henno Gui prend donc sa place de prêtre à Draguan, près de Toulouse. Mais bientôt il entend parler du village maudit de Heurteloup ...

Chronique :

"Pardonnez nos offenses" est un polar particulier puisque c'est un thriller médiéval, donc pour l'originalité on est servi. D'autant plus que Romain Sardou a réalisé un réel travail de recherche pour être crédible sur cette période sombre de l'histoire. Une fois habitué aux noms étranges, à la vie paysanne de l'époque on peut déjà s'attarder sur le personnage d'Henno Gui, prêtre extrêmement prometteur et intelligent qui décide de renoncer à Rome pour se vouer à un petit village. On s'attache très facilement à cette figure charismatique. Plus discrètement on suit aussi le parcours du moine Chuquet qui emmène le cadavre de l'évêque Haquin jusqu'à Paris, son rôle est croissant. Beaucoup de personnages jalonnent cette aventure dans la France médiévale d'abord puis qui bifurque ensuite vers Rome, ceux-ci sont plus ou moins attachants et un peu caricaturaux sur les bords. Les chapitres sont courts et on jongle entre les destins de chaque protagoniste, ce qui crée un semblant de rythme. L'intrigue est intéressante et nous mène bien plus loin qu'on ne pouvait le penser de prime abord. Toutefois la fin apparait comme bâclée avec un nombre beaucoup trop important de morts, à croire que Romain Sardou n'a pas su comment finir son roman autrement que dans un bain de sang. Quel dommage car l'intrigue partait vraiment d'une bonne idée !

Romain Sardou montre là de bonnes choses, de bonnes idées originales mais il pêche au niveau de la mise en oeuvre. Un auteur à suivre.

Note : 4  étoiles


pardonnez.jpg

Commentaires (2)

mary
je partage complètement votre avis sur le thriller "personne n'y échappera". j'ai aimé ce livre globalement. mais l'enchainement est parfois trop alambiqué et j'avoue que la fin m'a parue quelque peu incohérente, voire bâclée. mais cette critique n'enlève rien au talent de ce jeune auteur à l'imagination fertile...
fersenette
C'est incontestablement un très bon auteur, son polar médieval est excellent (pardonnez nos offenses). En revanche j'ai trouvé celui-ci décevant. Bien écrit mais sans ressort. Un écrivain a qui je ne ferme pas la porte, bien au contraire, je trouve qu'il en a sous la pédale !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau