Ragougneau, Alexis

La madone de Notre-Dame

Avant-goût :

Une jeune femme est retrouvée morte en milieu de matinée à Notre-Dame. Alors que la police saute sur une conclusion hâtive, un curé joue à l'enquêteur.

Chronique :

Premier roman d'Alexis Ragougneau, "La madone de Notre-Dame" est un court roman policier qui pêche par trop de facilités ou une trop longue exposition aux séries américaines. En effet la situation même de départ n'est pas crédible : à Notre-Dame une jeune femme morte depuis une dizaine d'heures n'est découverte morte qu'à 10h du matin en plein été alors qu'elle est assise sur un banc au milieu de l'église la plus fréquentée de France. Passons. La description de la police faîte par l'auteur est elle aussi très caricaturale, aussi bien au niveau des personnages que de la procédure. On se croirait dans une mauvaise série policière française. Seule le personnage de la petite magistrate pleine de doute sort un peu du lot. Malheureusement, sans raison valable, la voici affublée d'un traumatisme adolescent. Heureusement Alexis Ragougneau redresse la barre avec sa description du petit monde écclesiastique de la cathédrale. Là il fait preuve de sérieux documentaire et nous montre enfin qu'il peut maîtriser son sujet. De même, ce personnage de curé atypique, enquêteur malgré lui, en proie à une maladie non identifié est une bonne trouvaille. Un personnage humain et plutôt convaincant. Hélàs, la fin est très décevante avec une scène finale loufoque et mal fichue.

Au final, "La madone de Notre-Dame" est décevant sur bien des points, seul le personnage du curé sauve la mise.

Note : 2 étoiles

Acheter "La madone de Notre-Dame" sur Fnac.com (5% de réduction, livraison gratuite)
Pour moins de 17€ aux éditions Viviane Hamy

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau