Palomar, Ramon

60 Kilos

Avant-goût :

Quand on décide de s'enfuir en volant 60 kilos de cocaïne à son boss, vaut mieux avoir un plan solide...

Chronique :

Avec "60 kilos", Ramon Palomar revisite un thème classique du roman noir : le monde de la pègre, du crime organisé. Il propose ainsi un road trip où la police est totalement absente, tout se règle entre truands qu'ils soient espagnols ou d'origine gitane. L'action se déroule pour majeure partie en Espagne mais la description qui en est faite demeure légère et peu marquante. La galerie de personnages est exotique avec des personnalités plutôt dérangés au passé peu reluisant ou aux moeurs discutables. Ramon Palomar n'hésite pas à caricaturer un peu les protagonistes, il ne cherche pas à être vraiment sérieux de ce côté-là. Il joue ainsi avec les codes usés de ce genre de roman. En poussant un peu plus sur le côté "déjanté", l'auteur aurait pû faire preuve d'humour noir en provoquant des situations cocasses. Malheureusement, il a poursuivi une ligne plus sérieuse avec pour résultat de lasser le lecteur, le laissant dans un faux rythme qui n'accèlere quasiment jamais. C'est dommage car la première partie du roman était plutôt accrocheuse mais le souffle initial ne permet pas au lecteur d'atteindre la fin.

Au final, malgré de bonnes choses, Ramon Palomar ne réussit pas totalement son pari de renouveler le road-trip noir.

Note : 3 étoiles

Acheter "60 Kilos" sur Fnac.com (5% de réduction, livraison gratuite)
Pour moins de 19€ aux éditions Prisma Noir

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau