Janis Otsiemi

Le chasseur de lucioles

Avant-goût :

Au Gabon, un tueur s'en prend violemment à des prostituées, dans le même temps trois hommes réalisent un casse spéctaculaire...

Chronique :

Le polar africain débarque de plus en plus dans nos librairies et c'est une bonne chose car il y a beaucoup de choses à dire en Afrique sur des sujets comme la culture, le sida, les éthnies, la corruption, l'héritage colonial, le développement économique, etc.

Janis Otsiemi ne fait pas exception et nous parle avec un français truculent de son pays : le Gabon. Son écriture est très agréable avec au moins une fois par page une expression ou un mot local, par exemple ici luciole signifie prostituée. Cela permet dès la première page d'emporter le lecteur en Afrique et de donner un ton, une couleur au récit. Sans être didactique l'auteur met en scène son quotidien avec des personnages très réussis et naturels, laissant au lecteur européen le soin de comparer sa culture à celle de l'auteur. 

Le rythme est enlevé avec plusieurs intrigues qui évoluent rapidement mais sans être baclées. On finit tout de même par regretter un peu plus d'ambition devant la fin légérement décevante du fait de sa simplicité.

Au final, ce polar gabonais très bien mené est suffisant pour nous convaincre de suivre cet auteur à la langue si vivante.

Note : 4 étoiles

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau