Oppel, Jean-Hugues

Vostok

Avant-goût :

Une jeune femme de l'ONU se retrouve envoyée dans une exploitation minière de "terres rares", au confin de l'Afrique. Que s'y trame-t'il ? Mystère.  

Chronique :

Avec Vostok, Jean-Hugues Oppel propose un mélange de techno-thriller et de roman noir, centré autour de la petite communauté d'une exploitation minière, terrain idéal d'un huit-clos oppressant. Sur fond de menace climatique imminente, l'auteur développe une intrigue assez classique où l'intrue, ici une Onusienne, doit être évictée par des industriels peu scrupuleux ayant peur des révelations qu'elle pourrait faire. L'ensemble est tout de même très bien mené, ne cède pas aux sirènes du thriller ultra rapide mais sans fond, et se termine de manière tout à fait satisfaisante, sans vraie faiblesse de rythme. Le problème est que la maîtrise ne remplace pas la surprise et en fait l'auteur ne bouscule jamais le lecteur, ce qu'un rebondissement bien placé aurait pu faire.

On appréciera néanmoins la qualité du propos, de la langue. On sent que le texte est travaillé. On aurait aimé retrouver autant de finesse pour l'aspect etnologique du roman car là on tombe dans le très classique village d'africains locaux, fins connaisseurs de la nature, opposés aux hommes de l'industrie, intéressés seulement par le profit et les richesses de la terre. De même la galerie de personnages surprend peu avec l'Onusienne idéaliste, le gros bras mystérieux mais protecteur, le scientifique raisonné, les responsables complices d'un autre intelligent et dangereux.

Au final, Vostok montre le savoir-faire de l'auteur mais peine à apporter de la nouveauté à ce genre de roman.

Note : 3 étoiles

Acheter "Vostok" sur Fnac.com (5% de réduction, livraison gratuite)
Pour moins de 9€

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau