Norek, Olivier

Code 93

Avant-goût :

Victor Coste, capitaine de police dans le 93, tombe sur un cadavre criblé de balles...

Chronique :

Olivier Norek n'est pas un auteur de polar comme les autres puisque son métier est lieutenant de police dans le 93 justement. Avec un roman écrit par quelqu'un du métier on aurait pu penser que le récit serait hyper-réaliste. Ce n'est pas vraiment le cas. Bien sûr l'aspect procédural est respecté. Lorsqu'un logiciel est mentionné, on se doute qu'il existe vraiment et qu'il s'utilise comme l'auteur le décrit. De même la visite à l'institut médico-légal est réaliste. Pourtant le coeur même de l'intrigue, les meurtres, le coupable et le motif ne sont pas crédibles. Sans en dire trop, les meurtres ont une mise en scène très sophistiquées et l'auteur nous fourni comme coupable un simple quidam qui n'avait jamais commis d'infraction de sa vie. Les ramifications politiques de l'intrigue sont un peu légères, elles aussi.

Du côté des personnages, il y a quelques bonnes idées comme la présence de plusieurs femmes dans la hierarchie de la police. Le personnage principal est attachant mais l'ensemble est un peu convenu comme l'histoire d'amour naissante avec la médecin légiste. Olivier Norek prépare ainsi, pas franchement finement, la suite des aventures de son capitaine de police. Dans le même but, une jeune recrue est introduite en cours de roman sans qu'elle joue un rôle utile dans cette affaire-là.

Au final, "Code 93" est un thriller qui se lit bien mais qui n'apporte rien de nouveau au genre.

Note : 2 étoiles

Code 93 - Olivier Norek