Henning Mankell

La muraille invisible

Avant-goût :

Tynnes Falk, consultant en informatique, s'écroule devant un distributeur bancaire et dans le même temps deux jeunes filles agressent un chauffeur de taxi...

Critique :

Henning Mankell a choisi de montrer avec son intrigue la vulnérabilité de la société actuelle dépendante de l'informatique. L'idée est bonne mais par contre les choix de l'auteur sont étonnants. En effet on attend d'un auteur qui choisit pour thème central l'informatique qu'il soit crédible à ce sujet, et qu'il fasse des recherches pour fournir de la matière. Mais non pour Henning Mankell l'informatique se résume à des ordinateurs sur lesquels déroulent des chiffres et des lettres, dont les initiés peuvent faire ce qu'ils veulent et en aucun cas il nous explique vraiment ce que fait le hacker, il reste toujours dans le vague. Voilà un des problèmes de l'intrigue d'Henning Mankell : elle est vague, jamais précise. Par ailleurs cette intrigue est très riche, il y a beaucoup de pistes, beaucoup de faits, beaucoup d'éléments intriguant etc. On s'attend à ce que la conclusion du roman nous fournisse toutes les réponses et bien non à la fermeture du livre la moitié des faits ne sont pas expliqués ni justifiés. En gros Henning Mankell les a mis pour ajouter un semblant de suspense, pour que lecteur soit confu. Cette façon de faire est déplorable. Certains points sont positifs, comme les personnages qui sont tous bien traités et humains, en particulier le personnage de Kurt Wallander, l'enquêteur principal. On note aussi une petite réflexion en pointillé sur le devenir de la société suédoise ce qui est intéressant.

Au final cette enquête est très décevante car l'intrigue est très creuse, non réaliste et elle n'est même pas totalement expliquée. Seuls les personnages sauvent l'ensemble.

Note : 1  étoile


Muraille-invisible.jpg

Les morts de la Saint-Jean

Avant-goût :

En juin 1996, nuit de la saint-jean, un jeu de rôle entre adolescents tourne au drame...

Critique :

L'atmosphère créée par Henning Mankell est très bonne, il sait vraiment donner une ambiance particulière à ses livres. Les personnages sont remarquables par leurs profondeurs, avec une mention spéciale pour l'inspecteur Kurt Wallander sans cesse assailli de doutes et jamais sûr de lui. Mais le rythme est lent et l'immersion en Scandinavie (avec ces noms à l'orthographe si particulière) n'est pas simple, il faut un réel effort d'adaptation pour s'y retrouver entre les personnages, les villes etc. C'est plutôt dommage vu que l'intrigue est intéressante et suffisamment complexe pour retenir l'attention du lecteur.

Finalement "les morts de la saint-jean" est un bon roman mais qui nécessite d'aimer la lenteur particulière des polars scandinaves...

Note : 3  étoiles


morts-saint-jean.jpg

Navigation : Auteurs à découvrir

Commentaires (4)

MonAvis
«Au final cette enquête est très décevante [...] et elle n'est même pas totalement expliquée. Seuls les personnages sauvent l'ensemble.»

C'est aussi ce que je pense de la première nouvelle du recueil «La Faille souterraine».
«Même pas totalement expliquée», c'est là le plus gros problème, rédhibitoire. Même un amateur ne commet pas cette faute.

Merci pour votre site.
fersenette
Mon dernier Mankell lu était le meilleur, pas vraiment un thriller ni un polar, presque un roman noir : "les chaussures italiennes". Au début j'étais perplexe, mais prise par l'histoire petit à petit, et conquise en le refermant. Un livre étonnant.
Polars Actuels
  • 3. Polars Actuels (site web) | 28/12/2010
J'adore Henning Mankell. Il faut lire ses romans dans l'ordre où ils ont été écrits pour vraiment apprécier et pas dans l'ordre des éditions en français qui sont sorties dans le désordre. L'inspecteur Wallander est vraiment attachant.
Heironimus
  • 4. Heironimus | 17/06/2009
Henning Mankell fut une superbe surprise, je conseille en particulier "la lionne blanche" où l'intrigue d'abord locale et intimiste, se transforme au fil des pages pour devenir autre chose ...

J'en révèle pas plus

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau