Leroux, Gaston

Le Mystère de la chambre jaune

Avant-goût :

Une chambre close, fermée de l'intérieur, des volets fermés de l'intérieur, et pourtant un meurtre... Voilà de quoi attirer le reporter Rouletabille qui va utiliser tout son bon sens, sa fameuse raison, pour résoudre ce mystère...

Critique :

Classique parmi les classiques, "le mystère de la chambre jaune" a été écrit en 1907 c'est-à-dire il y a 101 ans ! Un siècle après son écriture le charme opère toujours sur tous les plans. En effet l'intrigue est très ingénieuse, la tension est soutenue et le suspense est toujours présent. Cette intrigue, souvent reprise pour son concept de "chambre close" est vraiment originale, encore plus à l'époque. Par le biais de Rouletabille le lecteur est amené à formuler ses propres hypothèses pour résoudre ce fameux mystère mais bien sûr comme dans tout bon "whodunit" (roman d'énigme) le lecteur est loin de la vérité qui apparait comme la seule solution possible et imaginable. Les personnages sont très attachants avec Rouletabille l'impétueux reporter et son homologue policier qui ne voit pas plus loin que les preuves matérielles. Les autres protagonistes sont de la même teneur tout en étant plus en retrait. La résolution de l'affaire est grandiose et pleine de panache.

Ce grand classique reste indémodable et se présente encore comme la plus fameuse énigme de chambre close.

Note : 5 étoiles

Adaptation : au cinéma par Bruno Podalydès en 2003.

Mystere-chambre-jaune.jpg

Navigation : Auteurs classiques

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau