Malet, Leo

120, Rue de la Gare

Avant-goût :

La première enquête du détective privé Nestor Burma.

Critique :

"120, Rue de la Gare" est un des tout premiers roman noir français. Il met en scène le fameux détective Nestor Burma.   L'action se situe en France durant l'occupation de la seconde guerre mondiale. On regrettera tout de même que cette période si particulière reste en toile de fond sans être vraiment être exploitée.

L'enquête n'est pas exceptionnelle et maintient difficilement le suspense. Le lecteur se contente de suivre les tribulations de Nestor Burma. Le dénouement du mystère ressemble fortement à du Agatha Christie lorsque Hercule Poirot réunit tous les protagonistes pour révèler le nom du tueur et ses déductions.

La langue utilisée comporte de l'argot de l'époque mais ne garde rien d'autre de mémorable.

Ainsi ce premier roman noir français est une lecture intéressante sur le plan historique mais trop peu sur le plan de l'intrigue.

Note : 3 étoiles

 

120, Rue de la Gare - Léo Malet

Commentaires (1)

Amaury Watremez
  • 1. Amaury Watremez (site web) | 14/09/2012

Il est normal que Léo Malet n'exploite pas plus le contexte de l'époque, l'Occupation, vu que le roman a été écrit pendant l'Occupation, et que de ce fait, il risquait gros en le commentant à cause de la censure.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau