Pierre Lemaitre

Cadres Noirs

Avant-goût :

Alain Delambre, 57 ans, est au chômage. Pourtant il fut un excellent cadre, un manager réputé mais devenu trop vieux on s'est débarassé de lui. Il enchaine alors les petits boulots honteux jusqu'au jour où sa candidature est retenue pour un job de rêve... Mais la sélection est étrange et on lui propose de participer à une prise d'otages fictive...

Chronique :

Voilà un polar qui mérite le détour vraiment, un roman très original et parfaitement mené par Pierre Lemaitre qui se révèle être un auteur à suivre de très près.

Revenons d'abord sur la structure du texte. Il est décomposé en trois grandes parties sobrement intitulées "Avant", "Pendant" et "Après". L'événement central est la prise d'otage fictive. L'auteur a choisi d'utiliser uniquement la première personne pour renforcer l'identification au personnage principal. A cela il ajoute la particularité de changer de narrateur pour la partie "Pendant" pour mieux revenir sur Alain dans la dernière partie. Ce procédé est très bien réalisé sans qu'il y ait de cassure au niveau du rythme.

Abordons maintenant l'intrigue en elle-même. Outre son originalité et son contexte très actuel (la crise, les cinquantenaires au chômage, les tensions entre patrons et employés, ...) cette intrigue a le mérite de tenir la distance. Avec ce sujet les pièges étaient très nombreux mais Pierre Lemaitre les a évité quasi parfaitement... En effet on peut relever ici et là quelques incohérences mineures ou quelques situations bienheureuses mais cela nuit en rien à la stabilité de la trame. Les trois parties sont aussi passionnantes les unes que les autres alors que la partie "Avant" aurait dû être la moins réussie avec un phénomène d'attente et d'impatience pour arriver à la partie "Pendant" il n'en est rien vu que c'est la partie la plus longue et la meilleure.

En effet la chute vertigineuse du personnage principal, l'enchainement de ses actes qui mènent à la participation à cette mascarade de prise d'otages est parfaitement reconstituée et d'un réalisme effrayant. On arrive très vite au constat que dans la même situation on réagirait de la même façon et que plus on se débat plus on s'enfonce... On a donc là une analyse très fine du contexte actuel difficile. L'identification est totale, le rythme halétant et les personnages grandioses. Que ce soit la femme d'Alain, ses filles ou son copain de misère Pierre Lemaitre excelle dans la peinture des liens sociaux et nous propose un tableau psychologique sublime où tout semble réel.

La suite (les deuxiemes et troisièmes parties) sont un peu plus conventionnelles et tiennent plus du romanesque sans pour autant perdre de rythme. Ce qui ressort le plus est encore la psychologie plutôt que l'action, cela permet au lecteur de s'immerger totalement dans l'histoire.

Au final Pierre Lemaitre nous propose là un roman noir d'une profondeur et d'une intensité rare.

Note : 5 étoiles

cadres-noirs.jpg

Robe de Marié

Avant-goût :

Sophie  est une gardienne d'enfant en apparence très tranquille et très consciencieuse. Mais le lendemain matin d'une nuit où elle est restée toute seule dans l'appartement elle retrouve le corps sans vie de l'enfant, étranglé avec son lacet. Persuadée d'être folle la cavale de Sophie commence...

Chronique :

Ce thriller à l'air très classique alors qu'en fait seule sa première partie l'est. En effet la deuxième partie nous met dans la peau d'un autre personnage et change complètement notre façon de voir la 1ère partie. La dernière partie sert de trait d'union entre les deux premières parties. Tout ça pour dire que la construction est très habile, bien menée et relance constamment l'intérêt du roman. Les personnages sont bien campés et crédibles. Le machiavélisme du personnage central de la partie 2 est très bien rendu et peut même provoquer des éclats de rire au lecteur tant ce personnage est fourbe !

Le livre est assez court, il s'arrête au bon moment pour ne pas devenir ennuyeux ou peu crédible. La fin est convaincante mais manque un peu de panache.

Au final Pierre Lemaitre nous livre là un roman original, bien écrit et très agréable à lire.

Note : 4 étoiles

robe-de-marie.jpg

Travail Soigné

Avant-goût :

Deux prostituées sont retrouvées mortes dans un appartement en banlieue parisienne. Le commandant Verhoeven est mis sur l'affaire, bien singulière.

Le livre audio :

Pour la lecture de "Travail Soigné", c'est Pierre Lemaitre lui-même qui a choisi l'interprête, le comédien Jacques Frantz qui est notamment la voix française de Robert De Niro au cinéma. Sa lecture est très agréable, sans surjeux, la voix grave colle bien au genre du roman noir. Les intonations et changements de registre sont généralement plutôt réussis. Le rythme est dans l'ensemble constant même lors des passages où il y a un grand suspense ou un sentiment d'empressement où là le rythme aurait pu s'accèlerer.

Les sons d'ambiance sont peu nombreux, ce n'est clairement pas un axe qui a été priviligié à l'édition. On comptera une douzaine d'heures d'écoute complétée par un entretien avec l'auteur d'une vingtaine de minutes, très pertinent.  

Chronique :

Avec "Travail Soigné", son premier roman, Pierre Lemaitre fait une entrée remarquée dans le monde du polar. Pour son coup d'essai il a choisi une structure simple : celle d'un thriller avec une enquête policière en bonne et due forme ainsi qu'un tueur en série. On suit alors, sans surprise, le commandant Verhoeven, homme de petite taille, aux commandes d'une équipe hétéroclite. Ici, Pierre Lemaitre s'attache à faire un réel travail sur ses personnages. Un investiment pourrait-on dire, afin de les ré-utiliser dans des romans suivants. Il pose les bases d'une série. Par ce côté on trouve un peu de Fred Vargas chez Pierre Lemaitre. L'écriture en est un autre point commun, travaillée, faisant attention au phrasé et ne cachant pas des références littéraires sûres. D'ailleurs on peut voir "Travail Soigné" comme un hommage à la littérature policière. Plusieurs romans fondateurs du genre sont référencés et utilisés par l'intrigue. Un peu comme si l'auteur avait voulu s'élever au niveau de ses maîtres, se prouver que lui aussi pouvait le faire. Néanmoins, c'est là le principal grief que l'on peut avoir contre le texte : sa construction est trop classique, il ressemble à d'autres (souvent en faveur de Lemaitre) et devient prévisible dans ses développements. Tout est bien fait, toutes les cases du bon polar sont cochées sauf celle de l'innovation. D'autre part, comme nombre de ses pairs, l'auteur n'épargne pas le lecteur de détails sordides sur les meurtres. Cela pourra gêner certains lecteurs sensibles et ici ce n'était pas vraiment justifié, certaines descriptions auraient pû être écourtées sans que le roman perde en force d'impact sur le lecteur. La dernière faute de jeunesse est l'identité du tueur, convenue et devinable, et ses motivations, un peu faibles comparées à l'horreur des faits.

Au final, Pierre Lemaitre propose un excellent thriller même si on a vu plus original, il sort quand même du lot 

Note : 4 étoiles

Travail Soigné - Pierre Lemaitre

Au revoir là-haut

Avant-goût :

A la fin de la guerre 14-18, un homme voit son destin basculer lors du dernier assaut face à l'ennemi, qui n'est pas toujours là où on l'attend.

Chronique :

Il faut le souligner d'entrée "Au revoir là-haut" n'est pas un polar, seulement une excellent fiction. Voici pourquoi. Avec une plume précise mais ni ronflante ni pédante Pierre Lemaitre brosse le portrait de poilus qui affrontent le dur retour à la vie civile après la guerre. Il explore la quête du Lieutenant Pradelle qui cherche à s'éléver à tout prix dans l'échelle sociale, à dépasser sa condition de classe. Il évoque avec justesse l'horreur de la vie de gueule cassée et émeut lorsque ce poilu trouve un échappatoire surprenant. Enfin il traduit en toute simplicité l'impuissance, le sentiment d'injustice, la peur, l'anxiété du personnage principal toujours dépassé par les évènements. Si le roman excelle dans le traitement des personnages ce n'est pas au détriment de l'évocation de la France d'après-guerre et de la reconstitution historique. On reprochera seulement quelques baisses de rythme ici et là.

Ainsi ce roman récompensé du prestigieux prix Goncourt réussit son pari de parler de la guerre sur un plan très humain.

Note : 4 étoiles

Au revoir là-haut - Pierre Lemaitre

Commentaires (1)

Max
  • 1. Max | 18/03/2017

Arf j'ai lu le livre, j'ai beaucoup aimé sauf une fin un peu injuste pour certains personnages...
Max

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau