Konaté, Moussa

La malédiction du Lamantin

Avant-goût :

Au coeur du Mali, le commissaire Habid et le jeune inspecteur Sosso enquêtent sur la mort de deux Bozos, un mari et sa femme, mort au cours d'une nuit de furie, où les éléments se sont déchainés...

Critique :

Un polar se déroulant en Afrique et écrit par un africain voilà qui est très intéressant. Cette "Malédiction du Lamantin" remplie parfaitement son rôle puisqu'au travers d'une enquête policière elle permet de découvrir un pays partagé, le Mali, et toute une culture vue de l'intérieur.

L'aspect policier est assez bien mis en oeuvre, sans être bouleversant non plus avec une intrigue peu complexe et un déroulement classique voire même quasi scolaire. On notera aussi la présence d'humour ainsi qu'un conte sur les croyances du peuple Bozo. L'intérêt du roman porte évidemment sur les réflexions de l'auteur sur l'évolution de son pays.

La Mali apparait alors comme plein de contradictions, de paradoxes. Dans le domaine religieux d'abord où la plupart des hommes croient à la fois en Allah (ils sont apparemment de confession musulmane) et aussi aux esprits (en héritage des croyances de leurs ancêtres). Ils acceptent et comprennent le rôle de la police mais dès qu'il s'agit d'enquêter sur leurs propres familles ils sont prêts à accepter une explication irrationnelle, à savoir le courroux d'un esprit. De même des personnes représentant les esprits possèdent autant d'influence que les autorités officielles...Et la liste est encore longue.

Ainsi ce polar malien de 200 pages constitue un excellent moyen pour s'immerger au coeur d'un pays aux multiples paradoxes...

Note : 4 étoiles

Acheter "La malédiction du Lamantin" sur Fnac.com (5% de réduction, livraison gratuite)
pour moins de 16€ aux éditions Fayard Noir

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau