Pascal Garnier

A26

Avant-goût :

Yolande, tondue à la liberation, vis depuis recluse dans la maison qu'elle partage avec son frère Bernard qui lui a un problème avec les jeunes femmes...

Chronique :

Dans ce court roman noir, Pascal Garnier peint la France profonde, la vie à la campagne loin du tumulte de la ville. Il dresse le portrait de simples gens qui subissent le chemin chaotique de la vie. Pour Yolande ce sera une erreur de jugement lors d'occupation allemande. Pour Bernard le trauma est plus enfoui mais les démons sont bels et bien présents. L'écriture est ciselée, sans un mot de trop. Une sorte de prose poétique avec un parfum lancinant, âpre. L'intrigue est fine, d'où le court roman, peu mémorable. Il reste tout de même une atmosphère et un style, bien des romans n'y arrivent jamais.

Au final, A26 est une oeuvre courte mais réussie, sombre et belle à la fois.

Note : 4 étoiles

A26 - Pascal Garnier

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau