Descosse, Olivier

L'Ordre Noir

Avant-goût :

Luc Vernon est un avocat talentueux, travaillant dans le même cabinet prestigieux que son père qu'il déteste. Mais lorsque celui est proche de la mort, il est bien décidé à comprendre tous les événements qui s'enchaînent autour de lui ...

Critique :

A première vue cet Ordre Noir est un thriller juridique, mais rapidement on sort de ce cadre juridique pourtant passionnant pour entrer dans un thriller plus complexe. L'intrigue est très recherchée et nous emmène loin de ce qu'on pouvait s'attendre. Les thèmes abordés sont bien traités sous un angle passionnant, ce qui évite de tomber dans la caricature. Toutefois quelque chose ne prend pas, ce ne sont pas les personnages à mettre en cause puisqu'ils sont attachants, non stéréotypés et crédibles, c'est plutôt la tournure de thriller d'aventure que prend le roman vers la fin. Le résultat est étonnant mais trop conventionnel, les péripéties étant plutôt prévisibles. D'autre part, et c'est à souligner, l'écriture d'Olivier Descosse est vraiment très belle, avec une vraie recherche dans le vocabulaire et les métaphores. Mais parfois un vocabulaire un peu plus simple permet de conserver le rythme car dans "L'Ordre Noir" on commence par un rythme soutenu puis tout se calme longtemps avant de rebondir vers la fin. Fin qui n'est pas totalement convaincante même si elle demeure surprenante.

Au final cet Ordre Noir est un bon thriller qui souffre d'une baisse de rythme et d'une fin pas assez probante.

Note : 3  étoiles

ordre-noir.jpg

Les Enfants du Néant

Avant-goût :

François Marchand est profileur en France grâce à son expérience de psychanalyste. Le voilà confronté enfin à un tueur en série dont les meurtres sont horribles...

Critique :

Le début était très prometteur, Olivier Descosse semblait maitriser parfaitement son sujet sans faire trop d'effets de manche, en restant mesuré, pertinent et relançant toujours l'intérêt du lecteur sans utiliser d'artifices grossiers. Cet ensemble tient la route environ 300 pages mais après commence la dégringolade.
Le premier grief concerne la surenchère. Peu de thrillers y échappent et "Les enfants du néant" n'en fait pas partie. Les meurtres sont trop surfaits pour être réalistes. Cela nous amène au deuxième grief qui est la crédibilité. La solution retenue par Olivier Descosse est trop fantasque, trop peu crédible, insatisfaisante. Le troisième et dernier grief concerne la prévisibilité. Dès le début du roman on peut deviner qu'un certain personnage aura un rôle soit de victime, soit de tueur. Dans le mille. La deuxième prévision évidente apparait au niveau de la toute dernière scène où la solution vient de l'extérieur à point nommé.

Toutes choses bien considérées, ce thriller d'Olivier Descosse est trop ambitieux, manque de simplicité et finit par être franchement bancal sur la fin.

Note : 3  étoiles

Enfants-du-neant.jpg

La Spirale des Abysses

Avant-goût :

Serge Papadakis, directeur d'une agence de sécurité et ex-mercenaire part du jour au lendemain sur les traces de son fils Thomas, journaliste, alors qu'une semaine auparavant il ne connaissait même pas l'existence de ce fils de 30 ans...

Critique :

La critique de cette Spirale des Abysses est bien difficile tant Olivier Descosse s'est éloigné du thriller conventionnel. On remarquera qu'entre l'Ordre Noir, les Enfants du Néant et la Spirale des Abysses un thème se détache nettement : celui de la paternité. C'est dans ce roman qu'Olivier Descosse est allé le plus loin, non sans talent. En effet cette recherche du fils inconnu par son père est habilement présentée et l'auteur s'attache à déjouer directement toutes les réserves possibles que le lecteur peut avoir sur la crédibilité des actions du père. Comme pour une démonstration mathématique rigoureuse Olivier Descosse a étudié tous les cas, toutes les possibilités, pour construire une première partie de son roman très convaincante. Une fois cette bonne base donnée au roman l'auteur explore par le biais de Thomas d'abord puis de son père, le spiritisme, la recherche d'une communication avec les "forces" qui nous entourent, les poltergeist aussi. Etant dans un polar on comprend bien vite que c'est le Mal que le fils cherche à découvrir. Tout cela n'est pas sans faire écho avec "Le Serment des Limbes" de Jean-Christophe Grangé qui explore la même thématique mais avec une approche plus religieuse. On appréciera le fait que l'auteur cherche toujours à revenir vers le rationnel et ne pas céder à l'irrationnel. La dernière partie est assez étonnante et la confrontation finale du père et du fils est saisissante.

Au final ce roman bien que bon est assez déroutant et manque un peu de rythme pour embarquer véritablement le lecteur.

Note : 3  étoiles

spirale-des-abysses.jpg

Navigation : A découvrir

Commentaires (2)

Véronique
  • 1. Véronique | 15/03/2010
Un polar plutôt sympa, mais une fin un peu "téléphonée" qui laisse un sentiment de déception . L'effet de surprise à tout prix a nuit à une première approche très psy . Dommage, on ne voit plus trop le lien et les explications sont simplistes.
Un petit détail qui m'a gênée : pas d'Isère à Jarrie ! c'est le Drac . Ok , on est pas là pour faire de la géographie mais ce détail aurait pu etre exploité dans ce polar puisque Drac est un des nombreux noms du diable . Et comme on parle de satanisme ...
Loizo
Olivier Descosse cet été avec ce nouveau roman. Une intrigue captivante au rythme soutenu. Je trouve qu'il est très prometteur bien au contraire.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau