Cornwell, Patricia

Une mort sans nom 2 étoiles

La ville des frelons 2  étoiles

 

Acheter les livres de Patricia Cornwell sur Fnac.com

Une mort sans nom

Avant-goût :

Adossé à une fontaine de Central Park (New York), une jeune femme, nue, est retrouvé assassinée. Kay Scarpetta, médecin légiste, trouvera rapidement les traces d'un tueur en série, Temple Gault ...

Critique :

Patricia Cornwell est une auteur connue pour son personnage de Kay Scarpetta, femme médecin légiste. Celle-ci est incontestablement le point fort du roman, Patricia Cornwell nous brosse le portrait d'une femme volontaire et profondément humaine. Néanmoins ce personnage est ce qui sauve le roman qui ne brille que trop peu par son intrigue. En effet le déroulement de l'intrigue est trop lent, l'ensemble manque profondément de rythme car un thriller se doit d'être rapide et riche en rebondissements. Les horribles meurtres sont présentés sous une lumière tellement douce qu'ils ne touchent pas le lecteur, qu'ils ne le marquent pas au fer rouge. Le résultat est sans appel, le lecteur a tendance à rester extérieur à l'enquête, à ne jamais rentrer vraiment (sur le plan émotif) dans l'histoire. Par ailleurs le roman souffre réellement de ses treize ans du point de vue technologique, ce qui rend l'enquête beaucoup moins passionnante puisque les technologies employées sont devenues obsolètes.

Ce thriller est vraiment un roman "tout public" dont l'intrigue ne marquera pas le lecteur et dont le doux rythme ne provoquera pas de nuits blanches. Ideal peut-être pour découvrir en douceur l'univers du thriller.

Note : 2  étoiles

Acheter "Une mort sans nom" sur Fnac.com (5% de réduction, livraison gratuite)
Pour moins de 15€ ou 7€ (poche)


La ville des frelons

Avant-goût :

Andy Brazil est un journaliste talentueux qui décide de s'immerger dans le monde policier, pour cela la police de Charlotte le fait patrouiller avec Virginia West la chef de la police de la ville qui est sur les traces d'un tueur en série.

Critique :

On connaissait Patricia Cornwell pour son personnage fétiche de Kay Scarpetta, médecin légiste, ici elle délaisse ce personnage pour lancer une nouvelle saga avec Andy Brazil et Virginia West. La réussite n'est que trop peu au rendez-vous. On regrettera le fait que les personnages soient des caricatures (la chef de police est une femme jolie et ultra respectable et Andy Brazil est le super journaliste qui n'a peur de rien) ainsi que la vraisemblance ne soit pas au rendez-vous (bien sûr pour museler un journaliste au sein de la police on envoie la chef de la police en personne !). L'aspect thriller du livre avec un tueur en série armé d'une bombe de peinture orange n'apporte rien au genre, excepté un soupçon de grotesque (un tueur en série qui s'amuse à peindre un sablier sur les parties génitales de ses victimes c'est du jamais vu !). On retiendra aussi l'astuce de Patricia Cornwell d'utiliser les pensées d'un chat pour faire avancer l'enquête... Pourtant étonnement l'ensemble se lit bien et vite, il faut au moins reconnaître ce point positif là.

Au final "La ville des frelons" est un thriller tout à fait conventionnel, avec une trop forte dose de gentillesse et de romantisme qui provoque involontairement plus d'humour que de peur. Un comble !

Note : 2  étoiles

Acheter "La ville des frelons" sur Fnac.com (5% de réduction, livraison gratuite)
Pour moins de 19€ ou 7€ (poche)


Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau