Cook, Robin [USA]

Toxine

Avant-goût :

Becky tombe malade après avoir mangé un hamburger, mais le problème est plus grave qu'il n'y parait, et son père le Dr Reggis est bien décidé à remonter à la source des problèmes de sa fille ...

Critique :

Spécialiste des thrillers médicaux, Robin Cook livre ici une dénonciation de l'industrie de la viande et de ses méthodes. Sur le fond donc, l'idée est bonne mais le problème est au niveau de la forme. La première partie manque beaucoup de rythme, dès le début du livre on comprend ce qu'il arrivera à la petite Becky, mais malheureusement on doit attendre 200 pages pour que cela arrive. Après ces longues 200 pages on entre dans le vif du sujet, mais tout en essayant de dénoncer cette industrie on sombre dans le rocambolesque, le père de Becky est un homme formidable. Non seulement il défait quasiment à lui tout seul toute une industrie mais il évite la mort aussi bien qu'un agent secret, rien ne peut l'arrêter. Mais en tant que lecteur, on n'y croit pas. Tout comme les scènes d'actions, les personnages frisent la caricature excepté le père de la jeune fille.

Robin Cook a donc eu une bonne idée mais n'a pas bien su la mettre en oeuvre...

Note : 2  étoiles

Acheter "Toxine" sur Fnac.com (5% de réduction, livraison gratuite)
Pour moins de 19€ ou 6€ (poche)


toxine.jpg

Choc

Avant-goût :

Une clinique de Boston propose à de jeunes femmes de céder quelques ovules pour 4500 dollars, évidemment cette offre intéresse vivement Deborah et Joanna, étudiantes fauchées.

Critique :

Difficile de faire pire. Hélas c'est le fait le plus marquant du livre. Sans mauvais jeu de mot je reste choqué par le vide que représente ce livre. L'intrigue aurait pu être bonne mais un certain nombre de facteurs font que c'est un échec sur toute la ligne. Premier grief : les personnages remarquables par leur inconsistance, les jeunes filles sont totalement idiotes puis par moment ont des sursauts d'intelligence avant de replonger dans la plus grande stupidité. Elles font là de très beaux stéréotypes, la première étant totalement coincée et puritaine tandis que l'autre est une provocatrice. Bien sûr le charme vulgaire de la seconde associé à l'intelligence de la première leurs ouvrent toutes les portes. L'intrigue est donc très pauvre, très plate et très longue à démarrer. Une fois qu'on entre dans le vif du sujet c'est-à-dire dans les cent dernières pages, on atteint le summum du ridicule avec la découverte de l'expérience CHOC de la clinique qui n'effraie beaucoup moins qu'elle ne fait rire. La conclusion de ce thriller biomédicale est tout aussi hollywoodienne que le reste du roman.

Robin Cook a réussi là un exercice difficile : être sérieux tout en faisant rire le lecteur. Dommage qu'Albin Michel édite des thrillers aussi pauvres sous prétexte que l'auteur a écrit de bonnes choses par le passé.

Note : 0  étoiles (à ne surtout pas lire !)

Acheter "Choc" sur Fnac.com (5% de réduction, livraison gratuite)
Pour moins de 19€ ou 7€ (poche)


Choc.jpg

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau