Claudel, Philippe

Le Rapport de Brodeck

Avant-goût :

"Je m'appelle Brodeck, et je n'y suis pour rien..."

Critique :

Il n'est pas étonnant de voir que ce livre a été un "goncourisable" de l'année 2007. En effet c'est un livre magnifiquement écrit, et qui appartient à la fois au polar et à la littérature classique. En effet il y a de tout dans ce livre, et du très bon, du très noir.

Les métaphores sont très raffinées, dans un vocabulaire irréprochable et très adapté avec des mots en dialecte local comme "l'Erëignes"ou "l'Anderer". Le récit à la première personne est parfaitement maîtrisé, le personnage de Brodeck est totalement cohérent, autant dans ses actes que dans son écriture. Les hommes du village sont tous très bien dépeints, ils représentent la nature humaine sous tous ses aspects, mêmes les plus noirs.

Toutefois il n'empêche que certains passages ont un goût de déjà lu, notamment ceux concernant les camps de la mort. Par moment j'ai cru lire du Primo Levi. C'est vraiment au demeurant le seul défaut du livre.

Au final ce rapport de Brodeck est d'abord une excellente intrigue parfaitement maitrisée mise en valeur par l'écriture parfaite de Philippe Claudel.

Note : 5 étoiles

Rapport-de-brodeck.jpg

Navigation : Auteurs classiques

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau