Shannon Burke

911

Avant-goût :

Le quotidien d'un ambulancier à Harlem.

Chronique :

911 est une fiction extrêmement réaliste et qui adopte un ton profondément noir. Le roman nous embarque donc avec le personnage principal Ollie Cross dans une unité d'ambulanciers à Harlem. Là le petit nouveau, plein de bonne volonté, en verra de toutes les couleurs au contact des bléssés, des junkies et de toute la franche sociale si défavorisée. Le lecteur suit le jeune Ollie tel un caméraman et rien ne nous est épargné. Les interventions sont de plus en plus sordides, les ambulanciers de moins en moins sensibles, tout part à vau-l'eau et le lecteur peut avoir le sentiment que tout espoir est perdu car le roman n'offre aucune échappatoire. Bien sûr, ceci est une oeuvre de fiction mais l'auteur a quand même eu une expérience d'ambulancier donc on se demande sans cesse quelle part tient du vécu et quelle part est exagérée. Le récit a tendance à pêcher par excès de noirceur. L'accumulation de scènes sans espoir finit par lasser, donne l'impression de lire un documentaire plus qu'un roman. Surtout il manque des bouffées d'oxygène pour le lecteur sous la forme d'humour noir par exemple.

Au final, 911 est un roman qui prend aux tripes, d'une noirceure totale, parfois trop.

Note : 4 étoiles

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau