John Burdett

Typhon sur Hong-Kong

Avant-goût :

Six millions de secondes, c'est le temps qu'il reste à Hong-Kong, alors enclave britannique, avant de basculer sous l'empire chinois. L'inspecteur en chef Chan Siukai est chargé d'un triple meurtre au hachoir industriel... 

Chronique :

Rare sont les romans qui se déroulent en Asie et ici John Burdett nous emmène à Hong Kong qu'il connait bien vu ses 12 années passées sur place. Il nous apporte la perspective d'un britannique dans cette ville débordante d'énergie. L'accent est mis sur la transition de colonie britannique à région de la république populaire de Chine en 1997, à l'époque même où est écrit le roman.

Ce contexte, mal connu en Europe, est très intéressant et bien développé, il sert de fil rouge au roman et influe le déroulement des évènements car les autorités locales veulent étouffer l'affaire avant le passage sous la responsabilité chinoise. Ensuite, John Burdett s'appuye sur cet ancrage fort pour tisser une intrigue complexe et cohérente, mélant politique, triades, faux-semblants et même avec une pointe de romance.

Les personnages sont remarquablement dépeints sans jamais être dans la caricature. L'ensemble est très solide, bien construit, bien écrit, sans temps mort ni remplissage. John Burdett est clairement au-dessus du lot de par la qualité de son écriture, précise, sans fioritures et de par la cohérence générale de l'ensemble. On regrette juste une ou deux coïncidences heureuses pour l'inspecteur ainsi qu'une fin inutilement macabre. 

 Au final, dès son deuxième roman John Burdett s'impose comme un excellent auteur de polar, à ne pas manquer.

Note : 4 étoiles

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau