Thierry Bourcy

Les Traitres

Avant-goût :

Guerre 14-18. Les tranchées. Les allemands d'un côté. Les poilus de l'autre. Et au milieu un cadavre tué d'un coup de couteau en plein coeur. Celestin Louise est alors chargé de l'enquête.

Chronique :

La série "Célestin Louise" de Thierry Bourcy est à part dans le milieu du polar puisqu'elle se situe en pleine guerre 14-18, sur le front. Comment ce cadre est-il exploité pour une enquête qui reste "policière" ou plutôt procédurale. La réponse est plutôt bien puisque Thierry Bourcy parsème son récit de réfèrences fines et bien vues sur la vie des poilus. Il ne commet pas l'erreur d'en faire trop et de faire dériver son roman vers un genre plus historique. Toutefois on peut lui reprocher une certaine candeur. L'ennemi Allemand est diffus et ne fais pas peur. Le ton est un peu celui de ses romans feuilletons du 20ème siècle : plutôt léger donc. L'histoire se lit bien, les rebondissements s'enchainent sans problème et au final on en boude pas son plaisir. 

Ainsi ce roman est bien plaisant, un poil trop lèger mais sans réelle fausse note. Un bon moment de lecture en somme.

Note : 4 étoiles

 

les-traitres.jpg

Commentaires (1)

pol Bailly
  • 1. pol Bailly | 13/02/2012
On m'a offert 3 romans de Bourcy.
Un peu connaisseur de 14, j'ai juste des remarques :
- dés le début de la guerre, c'est ou casque ou képi. Faut savoir. Sachant que les casques, c'est début 15...
- un "méchant" né en 1894 a gagné une course cycliste en 1903. Fort, le gamin !!!
Bref, j'en passe et des meilleures. Beaucoup d'approximations.
Trop, en fait.
L'auteur mélange toutes les époques : les grenades trop tôt, les "champs de mines" (en 14 !!!), les gaz (en 14).
Bof.
Pas à recommander.

Pol

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau