Bauwen, Patrick

Seul à savoir

Avant-goût :

Facebook. Un inconnu, Le Troyen, vous envoie un message accompagné d'une photo de votre grand amour disparu depuis 15 ans. Votre monde bascule alors...

Critique :

Avec ce thriller Patrick Bauwen nous promettais un roman très contemporain : Facebook, Ipod, Ipad, etc... C'est bien le cas mais malheureusement cela n'apporte rien au roman à part un manque flagrant de crédibilité. Un inconnu vous fait peur sur Facebook? Vous l'ignorez et le bloquez, point barre. Ensuite l'auteur a cru bon d'utiliser la bonne vieille ficelle du 15 ans plus tôt. Un chapitre "maintenant" suivi d'un chapitre "avant" et ainsi de suite. La méthode est bien connue et souvent efficace. Ici elle ne sert qu'à casser le rythme du récit avec une romance digne d'un feuilleton télévisé. Cette histoire prête à nous faire sortir les mouchoirs sert de prétexte pour les actions du présent. Du genre décollage immédiat pour les Etats-unis parce qu'un inconnu sur Facebook me dit de le faire...

Bref ce thriller enchaîne les non-sens, les évènements rocambolesques et les rebondissements risibles pour déboucher sur une histoire de brevet étrange. En effet ce n'est que les dernières 50 pages que la curiosité du lecteur est titillée par quelques informations scientifiques authentiques et intéressantes. On en tire de la frustration car finalement cet aspect technologique n'aura quasiment pas été utilisé.

En somme, ce thriller se lit vite, voire très vite, mais c'est uniquement dû au fait qu'il est très léger.

Note : 2 étoiles

seul-a-savoir1.jpg

Navigation : A découvrir

Commentaires (2)

targän
  • 1. targän | 13/03/2012
Ah bon ? Ben, j'ai pas détesté pourtant ; même si l'héroïne est un peu agaçante par son côté je-fonce-à-l'américaine (là, je suis d'accord, c'est excessif et horripilant cet héroïsme crétin). Pourtant, je trouve le roman rattrapé par d'autres atouts, pas de rythme cassé justement, de vraies surprises, même s'il y a certaines choses auxquelles on s'attend trop, c'est vrai, ainsi qu'un peu trop d'invraisemblances. En même temps, une fiction peut s'accorder ce luxe, non ?
auka
  • 2. auka | 31/10/2010
entierement d'accord ! j'avais bien aimé monster mais là...

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau